Grammaire à substitution d’arbre de complexité polynomiale : un cadre efficace pour DOP

Jean-Cédric Chappelier, Martin Rajman


Abstract
Trouver l’arbre d’analyse le plus probable dans le cadre du modèle DOP (Data-Oriented Parsing) — une version probabiliste de grammaire à substitution d’arbres développée par R. Bod (1992) — est connu pour être un problème NP-difficile dans le cas le plus général (Sima’an, 1996a). Cependant, si l’on introduit des restrictions a priori sur le choix des arbres élémentaires, on peut obtenir des instances particulières de DOP pour lesquelles la recherche de l’arbre d’analyse le plus probable peut être effectuée en un temps polynomial (par rapport à la taille de la phrase à analyser). La présente contribution se propose d’étudier une telle instance polynomiale de DOP, fondée sur le principe de sélection miminale-maximale et d’en évaluer les performances sur deux corpus différents.
Anthology ID:
2001.jeptalnrecital-long.11
Volume:
Actes de la 8ème conférence sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles. Articles longs
Month:
July
Year:
2001
Address:
Tours, France
Venue:
JEP/TALN/RECITAL
SIG:
Publisher:
ATALA
Note:
Pages:
132–141
Language:
French
URL:
https://aclanthology.org/2001.jeptalnrecital-long.11
DOI:
Bibkey:
Cite (ACL):
Jean-Cédric Chappelier and Martin Rajman. 2001. Grammaire à substitution d’arbre de complexité polynomiale : un cadre efficace pour DOP. In Actes de la 8ème conférence sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles. Articles longs, pages 132–141, Tours, France. ATALA.
Cite (Informal):
Grammaire à substitution d’arbre de complexité polynomiale : un cadre efficace pour DOP (Chappelier & Rajman, JEP/TALN/RECITAL 2001)
Copy Citation:
PDF:
https://aclanthology.org/2001.jeptalnrecital-long.11.pdf