Peut-on trouver la taille de contexte optimale en désambiguïsation sémantique?

Éric Crestan, Marc El-Bèze, Claude De Loupy


Abstract
Dans la tâche de désambiguïsation sémantique, la détermination de la taille optimale de fenêtre de contexte à utiliser, a fait l’objet de plusieurs études. Dans cet article, nous proposons une approche à deux niveaux pour répondre à cette problématique de manière automatique. Trois systèmes concurrents à base d’arbres de classification sémantique sont, dans un premier temps, utilisés pour déterminer les trois sens les plus vraisemblables d’un mot. Ensuite, un système décisionnel tranche entre ces sens au regard d’un contexte plus étendu. Les améliorations constatées lors d’expériences menées sur les données de SENSEVAL-1 et vérifiées sur les données SENSEVAL-2 sont significatives.
Anthology ID:
2003.jeptalnrecital-long.7
Volume:
Actes de la 10ème conférence sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles. Articles longs
Month:
June
Year:
2003
Address:
Batz-sur-Mer, France
Venue:
JEP/TALN/RECITAL
SIG:
Publisher:
ATALA
Note:
Pages:
85–94
Language:
French
URL:
https://aclanthology.org/2003.jeptalnrecital-long.7
DOI:
Bibkey:
Copy Citation:
PDF:
https://aclanthology.org/2003.jeptalnrecital-long.7.pdf