Journées d'Etudes sur la Parole / Traitement Automatique de la Langue Naturelle / Rencontres des Etudiants Chercheurs en Informatique et Traitement Automatique des Langues (2020)


Contents

up

bib (full) Actes de la 6e conférence conjointe Journées d'Études sur la Parole (JEP, 33e édition), Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN, 27e édition), Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RÉCITAL, 22e édition). Volume 1 : Journées d'Études sur la Parole

pdf bib
Actes de la 6e conférence conjointe Journées d'Études sur la Parole (JEP, 33e édition), Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN, 27e édition), Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RÉCITAL, 22e édition). Volume 1 : Journées d'Études sur la Parole
Christophe Benzitoun | Chloé Braud | Laurine Huber | David Langlois | Slim Ouni | Sylvain Pogodalla | Stéphane Schneider

pdf bib
‘Il était une fois’ les patterns prosodiques des contes de fée (‘Once upon a time’ prosodic patterns of fairy tales)
Rim Abrougui | Katarina Bartkova

Nous étudions ici la différence des patterns prosodiques entre deux styles de lecture, un que nous appelons ‘lecture littéraire neutre’ et un style de ‘lecture des contes’. Les données appartenant au style de ‘lecture de contes’ comportent deux sous-ensembles, des contes destinés aux jeunes enfants (0-6 ans) et des contes destinés aux enfants plus âgés et aux adultes. Les corpus ont été manuellement annotés avec des étiquettes sémantico-prosodiques exprimant des attitudes, des émotions et d’autres styles prosodiques. Une analyse détaillée des caractéristiques prosodiques nous a permis d’identifier les traits pertinents des patterns intonatifs des différentes étiquettes et des différents styles de lecture. Une quantification vectorielle, utilisant essentiellement des informations de F0, a été utilisée pour dégager les patterns prosodiques typiques correspondant aux différentes étiquettes. Une classification automatique basée sur des paramètres prosodiques a montré une bonne identification des étiquettes quand leur fréquence était suffisamment élevée pour obtenir une modélisation robuste.

pdf bib
Production de la continuation du français par des apprenants japonophones : gestion de la F0 et de la durée (Production of French continuation by Japanese learners : F0 and duration )
Rachel Albar

Dans cette étude, nous nous intéressons à la réalisation des contours de continuation en français, par des apprenants japonophones en parole semi-spontanée. Pour ce faire, nous avons analysé des productions obtenues à partir de description d’images en prenant en compte le niveau d’apprentissage et différentes positions prosodiques. Les résultats montrent une bonne gestion de la fréquence fondamentale par les apprenants. En effet, ils produisent des montées prosodiques aux frontières de AP et IP et sont capables de produire des montées plus importantes aux frontières de IP. Cependant, la gestion du paramètre de durée est moins homogène. Les résultats montrent que la durée n’est pas un paramètre acoustique robuste utilisé pour produire la continuation. Ces résultats suggèrent que les deux paramètres acoustiques de durée et de F0 ne peuvent pas être mis au même niveau quant à l’analyse de la continuation.

pdf bib
La pause chez les personnes âgées – une étude exploratoire (Pauses in Older Speakers reading task - An Exploratory Study)
Betty Appavoo | Camille Fauth | Rudolph Sock | Béatrice Vaxelaire

La production de la parole chez la personne âgée a fait l’objet de nombreuses études qui portaient essentiellement mais pas exclusivement sur les aspects vocaux. Dans ce travail exploratoire, nous cherchons à évaluer les effets du vieillissement sur l’organisation de la lecture. La distribution des pauses et des groupes rythmiques, ainsi que leurs durées respectives ont été quantifiés, de même que la vitesse d’élocution et la vitesse d’articulation pour un groupe de 10 locuteurs âgés (60 à 80 ans) et un groupe de 10 locuteurs témoins (40 à 55 ans). Les résultats indiquent des différences significatives pour les durées des groupes rythmiques et des pauses et pour la vitesse d’élocution ; les locuteurs âgés ayant un débit plus lent que les locuteurs plus jeunes. Ces différences nous semblent intéressantes à poursuivre afin d’étudier plus précisément les différentes stratégies de réorganisation que peuvent mettre en place les locuteurs en fonction de leur âge.

pdf bib
Reconnaissance automatique de la parole : génération des prononciations non natives pour l’enrichissement du lexique (In this study we propose a method for lexicon adaptation in order to improve the automatic speech recognition (ASR) of non-native speakers)
Ismael Bada | Dominique Fohr | Irina Illina

Dans cet article nous proposons une méthode d’adaptation du lexique, destinée à améliorer les systèmes de la reconnaissance automatique de la parole (SRAP) des locuteurs non natifs. En effet, la reconnaissance automatique souffre d’une chute significative de ses performances quand elle est utilisée pour reconnaître la parole des locuteurs non natifs, car les phonèmes de la langue étrangère sont fréquemment mal prononcés par ces locuteurs. Pour prendre en compte ce problème de prononciations erronées, notre approche propose d’intégrer les prononciations non natives dans le lexique et par la suite d’utiliser ce lexique enrichi pour la reconnaissance. Pour réaliser notre approche nous avons besoin d’un petit corpus de parole non native et de sa transcription. Pour générer les prononciations non natives, nous proposons de tenir compte des correspondances graphèmes-phonèmes en vue de générer de manière automatique des règles de création de nouvelles prononciations. Ces nouvelles prononciations seront ajoutées au lexique. Nous présentons une évaluation de notre méthode sur un corpus de locuteurs non natifs français s’exprimant en anglais.

pdf bib
La phonotaxe du russe dans la typologie des langues : focus sur la palatalisation (This paper presents a phonotactic description of Russian based on an analysis of 15,000 phonologically transcribed and syllabified lemmas)
Ekaterina Biteeva Lecocq | Nathalie Vallée | Denis Faure-Vincent

Cet article présente un travail de description phonotactique du russe basé sur une analyse de 15 000 lemmes transcrits phonologiquement et syllabés. Un ensemble de données quantitatives relatives aux structures syllabiques a été examiné dans une perspective typologique. À partir d’une analyse distributionnelle des segments consonantiques ±PAL, des probabilités phonotactiques ont été estimées. Les résultats montrent que le russe suit globalement les tendances générales observées dans les langues de la base de données G-ULSID (Vallée, Rousset & Rossato, 2009) et mettent en évidence des asymétries de distribution des consonnes ±PAL à l’intérieur de la syllabe. Le fait que le système consonantique du russe présente une distinctivité ±PAL étendue à tous les lieux d’articulation, semble contraindre les coccurrences entre consonne et voyelle d’une même syllabe prédites par la théorie Frame/Content (MacNeilage, 1998) et trouvées dans de nombreuses langues.

pdf bib
Débit et réduction vocalique : effets de la tâche de parole et du locuteur (Rate and vowel reduction : effects of speech task and speaker)
Angélina Bourbon | Daria D’Alessandro | Cécile Fougeron

Dans cette étude nous examinons, sur un groupe varié de 29 locuteurs, les différences de réponses entre locuteur à une demande explicite de modification du débit tout d’abord dans une tâche de répétition rapide, puis entre une tâche de lecture et une tâche de répétition confortable. Ces réponses sont évaluées en termes de débit articulatoire et de réduction vocalique (temporelle et/ou spectrale). Les résultats montrent différents profils de réponses dans la tâche de répétition rapide par rapport à la même tâche sans contrainte temporelle, et on voit que le débit peut être augmenté avec ou sans réduction spectrale. On montre également une forte variation dans les réponses des locuteurs à une tâche de répétition confortable par rapport à de la lecture, avec pour certains locuteurs des différences nettes d’organisation spectro-temporelle. Dans cette tâche assez artificielle de répétition, sans instruction précise, davantage de différences individuelles émergent.

pdf bib
Voice Onset Time en code-switching anglais-français : une étude des occlusives sourdes en début de mot (Voice Onset Time in English-French code-switching : a study of word-initial voiceless stop consonants)
Marguerite Cameron

Le “code-switching” ou l’alternance codique - l’alternance entre plusieurs langues dans une seule interaction - offre une occasion unique d’observer comment les locuteurs multilingues utilisent leurs langues. Récemment, des études phonétiques sur les qualités acoustiques des énoncés codeswitchés, telles que le VOT, ont examiné comment les locuteurs équilibrent plusieurs systèmes phonologiques. La présente étude examine les effets du code-switching sur le VOT des occlusives sourdes /p t k/ produites par les locuteurs bilingues anglais-français (L1 anglais et L1 français), d’une acquisition tardive de leur L2. Les données ont été recueillies à partir des enregistrements de discours conversationnels, entre des binômes de participants. Pour les participants francophones (L1 français), le VOT du /p/ des mots anglais était plus long lors d’un code-switch (du français, vers l’anglais) que dans un énoncé tiré d’une conversation monolingue anglais, et le VOT du /t/ était plus court. Aucun effet de contexte (le fait qu’une occlusive mesurée vienne d’un code-switch vers l’anglais ou lors d’une conversation monolingue anglais) n’a été observé pour les anglophones (L1 anglais).

pdf bib
Où en sommes-nous dans la reconnaissance des entités nommées structurées à partir de la parole ? (Where are we in Named Entity Recognition from speech ?)
Antoine Caubrière | Sophie Rosset | Yannick Estève | Antoine Laurent | Emmanuel Morin

La reconnaissance des entités nommées (REN) à partir de la parole est traditionnellement effectuée par l’intermédiaire d’une chaîne de composants, exploitant un système de reconnaissance de la parole (RAP), puis un système de REN appliqué sur les transcriptions automatiques. Les dernières données disponibles pour la REN structurées à partir de la parole en français proviennent de la campagne d’évaluation ETAPE en 2012. Depuis la publication des résultats, des améliorations majeures ont été réalisées pour les systèmes de REN et de RAP. Notamment avec le développement des systèmes neuronaux. De plus, certains travaux montrent l’intérêt des approches de bout en bout pour la tâche de REN dans la parole. Nous proposons une étude des améliorations en RAP et REN dans le cadre d’une chaîne de composants, ainsi qu’une nouvelle approche en trois étapes. Nous explorons aussi les capacités d’une approche bout en bout pour la REN structurées. Enfin, nous comparons ces deux types d’approches à l’état de l’art de la campagne ETAPE. Nos résultats montrent l’intérêt de l’approche bout en bout, qui reste toutefois en deçà d’une chaîne de composants entièrement mise à jour.

pdf bib
PTSVOX : une base de données pour la comparaison de voix dans le cadre judiciaire (PTSVOX : a Speech Database for Forensic Voice Comparison )
Anaïs Chanclu | Laurianne Georgeton | Corinne Fredouille | Jean-Francois Bonastre

Cet article présente la base de données PTSVOX, créée par le Service Central de la Police Technique et Scientifique (SCPTS) spécifiquement pour la comparaison de voix dans le cadre judiciaire. PTSVOX contient 369 locuteurs et locutrices qui ont été enregistrés au microphone et au téléphone. PTSVOX a été conçue pour mesurer l’influence de différents facteurs de variabilité fréquemment rencontrés dans les cas pratiques en identification judiciaire, comme le type de parole, le temps écoulé et le matériel d’enregistrement. Pour cela, 24 des locuteurs de PTSVOX (12 hommes et 12 femmes) ont été enregistrés une fois par mois pendant 3 mois, en parole spontanée et en parole lue. Dans cet article, nous présentons dans un premier temps la base PTSVOX, puis nous décrivons des protocoles standards ainsi que les systèmes de référence associés à PTSVOX, avec une évaluation de leur performance.

pdf bib
Dis-moi comment tu varies ton débit, je te dirai qui tu es (Tell me how you vary your speech flow, I’ll tell you who you are Studying inter-speaker variability makes it possible to identify discriminating or even identifying phonetic characteristics)
Estelle Chardenon | Cécile Fougeron | Nicolas Audibert | Cédric Gendrot

Si l’étude de la variabilité entre locuteurs permet d’identifier des caractéristiques phonétiques potentiellement discriminantes, voire spécifiques, il est essentiel de comprendre, si et comment, ces caractéristiques varient chez un même locuteur. Ici, nous examinons la variabilité de caractéristiques liées à la gestion temporelle de la parole sur un nombre limité de locuteurs, enregistrés sur plusieurs répétitions dans une même session, et sur 6 à 7 sessions espacées d’une année. Sur cette vingtaine d’enregistrements par locuteur, nous observons comment le débit articulatoire, les modulations de ce débit, et la durée des pauses varient en fonction de la répétition et de la session et en interaction avec le locuteur. Les résultats montrent que c’est dans la variation de gestion temporelle de la parole que les locuteurs se distinguent les uns des autres, en termes de régularité ou non entre enregistrements et au sein d’un même enregistrement.

pdf bib
Caractérisation du locuteur par CNN à l’aide des contours d’intensité et d’intonation : comparaison avec le spectrogramme (CNN speaker characterisation through prosody : spectrogram comparison )
Gabriele Chignoli | Cédric Gendrot | Emmanuel Ferragne

Dans ce travail nous avons recours aux variations de f0 et d’intensité de 44 locuteurs francophones à partir de séquences de 4 secondes de parole spontanée pour comprendre comment ces paramètres prosodiques peuvent être utilisés pour caractériser des locuteurs. Une classification automatique est effectuée avec un réseau de neurones convolutifs, fournissant comme réponse des scores de probabilité pour chacun des 44 locuteurs modélisés. Une représentation par spectrogrammes a été utilisée comme référence pour le même système de classification. Nous avons pu mettre en avant la pertinence de l’intensité, et lorsque les deux paramètres prosodiques sont combinés pour représenter les locuteurs nous observons un score qui atteint en moyenne 59 % de bonnes classifications.

pdf bib
C’est “mm-hm, oui” ou “mm-hm, non” ? Propositions pour une grammaire des composantes acoustiques des interactions nasalisées (A modest proposal for the pragmatic of nasal grunts in the CID corpus)
Aurélie Chlébowski | Nicolas Ballier

Cet article se propose d’envisager l’existence d’une grammaire spécifique aux interactions nasalisées (Chlébowski et Ballier, 2015). Notre proposition se fonde sur une annotation des composantes acoustiques de cette sous-catégorie de sons non-lexicaux (Ward, 2006) dans le corpus CID (Bertrand et al., 2008). Nous voudrions présenter les contraintes combinatoires et régularités qui semblent s’appliquer à ces composantes acoustiques, ainsi que discuter leur structuration. Les résultats préliminaires de l’analyse des composantes acoustiques semblent suggérer des plages de valeurs par défaut pour les réalisations des IN (notamment pour la durée). La violation de ces usages peut donner lieu à une analyse de type gricienne d’implicature.

pdf bib
Variation prosodique des styles de parole et interface syntaxe-prosodie: Étude sur corpus à grande échelle (Speaking Style Prosodic Variation and the Prosody-Syntax Interface : A Large-Scale Corpus)
George Christodoulides

La mutualisation et diffusion des grands corpus de parole permet de réexaminer des analyses précédentes effectuées sur des corpus plus petits, afin de vérifier si les conclusions de ces analyses se généralisent aux nouvelles données. Dans cette étude, nous présentons les résultats préliminaires d’une analyse de la variation des styles de parole en français, basée sur un corpus à grande échelle (300 heures, 2500 locuteurs). Le corpus a été réaligné au niveau des phones, syllabes et mots, et une annotation morphosyntaxique et syntaxique a été ajouté en améliorant les annotations existantes. Plusieurs caractéristiques acoustiques et prosodiques sont automatiquement extraites et une analyse statistique (analyse en composantes principales, ACP) est effectuée afin d’explorer les caractéristiques des styles de parole et leur variance. Nous explorons aussi la relation entre frontières prosodique et syntaxiques comme méthode pour discriminer les styles de parole. 1

pdf bib
Proximité rythmique entre apprenants et natifs du français Évaluation d’une métrique basée sur le CEFC (Rhythmic Proximity Between Natives And Learners Of French – Evaluation of a metric based on the CEFC corpus )
Sylvain Coulange | Solange Rossato

Cette étude a pour objectif de proposer une quantification de l’accent étranger se basant sur des mesures rythmiques. Nous avons utilisé le Corpus pour l’Étude du Français Contemporain, qui propose plus de 300 heures de parole aux profils de locuteurs et aux situations variés. Nous nous sommes concentrés sur 16 paramètres temporels estimés à partir des durées de voisement et de syllabes. Un mélange gaussien a été appris sur les données de 1 340 natifs du français, puis testé sur des extraits de 146 natifs tirés au hasard (NS), sur ceux des 37 non-natifs présents dans le corpus (NNS), ainsi que sur des enregistrements de 29 apprenants japonais de niveau A2 d’un autre corpus. La probabilité que les NNS aient une log-vraisemblance inférieure aux NS ne dépasse pas la tendance (p = 0, 067), mais celle pour les apprenants japonais est beaucoup plus significative (p < 0, 0001). L’étude de la répartition des paramètres entre les différents groupes met en avant l’importance du débit de parole et des durées de voisement. 1

pdf bib
Étude comparative des paramètres d’entrée pour la synthèse expressive audiovisuelle de la parole par DNNs (Comparative study of input parameters for DNN-based expressive audiovisual speech synthesis )
Sara Dahmani | Vincent Colotte | Slim Ouni

Dans le passé, les descripteurs contextuels pour la synthèse de la parole acoustique ont été étudiés pour l’entraînement des systèmes basés sur des HMMs. Dans ce travail, nous étudions l’impact de ces facteurs pour la synthèse de la parole audiovisuelle par DNNs. Nous analysons cet impact pour les trois aspects de la parole : la modalité acoustique, la modalité visuelle et les durées des phonèmes. Nous étudions également l’apport d’un entraînement joint et séparé des deux modalités acoustique et visuelle sur la qualité de la parole synthétique générée. Finalement, nous procédons à une validation croisée entre les résultats de la synthèse des différentes émotions. Cette validation croisée, nous a permis de vérifier la capacité des DNNs à apprendre des caractéristiques spécifiques à chaque émotion.

pdf bib
Rythme et contrôle articulatoire : étude préliminaire du Human Beatbox (Rhythm and articulatory Control : Preliminary study of Human Beatboxing)
Alexis Dehais Underdown | Paul Vignes | Lise Crevier-Buchman | Didier Demolin

Dans cette étude nous nous intéressons à l’analyse spectrale d’imitation de grosses caisses, de charleston et de caisse claire dans un paradigme d’augmentation de la vitesse de production. La vitesse de production a été contrôlée en utilisant un métronome à vibration paramétré à 90, 120 puis 150 battements par minute. Le Centre de Gravité spectral et le coefficient d’asymétrie ont été mesurés pour inférer la stabilité et la variabilité articulatoire des sons produits dans les patterns beatboxés. Les grosse caisses sont les sons les plus contrôlés suivi par les caisses claires puis les charlestons.

pdf bib
Unités prosodiques et grammaire intonative du français : vers une nouvelle approche (Prosodic Units and Intonational Grammar in French: towards a new Approach)
Elisabeth Delais-Roussarie | Brechtje Post | Hiyon Yoo

Dans les travaux sur la prosodie du français sont généralement proposés deux ou trois niveaux de structuration prosodique: le syntagme accentuel, le syntagme intermédiaire et le syntagme intonatif. Alors que les auteurs sont souvent d’accord sur les modalités de construction du syntagme accentuel, il n’en est pas de même pour les deux autres niveaux. Dans cet article, nous proposons de redéfinir le syntagme intermédiaire. Cette proposition diffère des autres travaux en deux points. Premièrement, l’extension et le statut du syntagme intermédiaire est clarifié pour en faire une unité métrique. Deuxièmement, une distinction est faite entre cette unité et deux types de syntagme intonatif. Cette proposition se base sur l’inventaire des contours observés à la frontière droite de ces unités et sur l’étude des relations qu’elles entretiennent avec les structures morpho-syntaxique et sémantique. Elle vise à rendre compte du phrasé et du choix des contours intonatifs à un niveau phonologique sous-jacent.

pdf bib
Quel type de systèmes utiliser pour la transcription automatique du français ? Les HMM font de la résistance (What system for the automatic transcription of French in audiovisual broadcasts ?)
Paul Deléglise | Carole Lailler

Forts d’une utilisation couronnée de succès en traduction automatique, les systèmes end-to-end dont la sortie réside en une suite de caractères, ont vu leur utilisation étendue à la transcription automatique de la parole. De nombreuses comparaisons ont alors été effectuées sur des corpus anglais libres de droits, de parole lue. Nous proposons ici de réaliser une comparaison entre deux systèmes état de l’art, non pas sur de la parole lue mais bel et bien sur un corpus d’émissions audiovisuelles françaises présentant différents degrés de spontanéité. Le premier est un end-to-end et le second est un système hybride (HMM/DNN). L’obtention de résultats satisfaisants pour le end-to-end nécessitant un lexique et modèle de langage dédiés, il est intéressant de constater qu’une meilleure intégration dans les systèmes hybrides (HMM/DNN) est source de performances supérieures, notamment en Français où le contexte est primordial pour capturer un énoncé.

pdf bib
Adaptations sur le F1 et le débit en réponse à diverses perturbations (F1 and speech rate adaptations in response to various perturbations)
Ivana Didirková | Leonardo Lancia | Cécile Fougeron

Nous comparons les effets de deux conditions induisant des stratégies d’adaptation différentes (retour auditif masqué et bite-block) avec les effets des modifications intentionnelles du débit de parole. Nous examinons ces effets en termes de F1 et en termes de débit articulatoire. Nous comparons ensuite les effets de ces mêmes perturbations sur les mêmes locuteurs, afin de définir si les stratégies inter- et intra-individuelles varient en fonction de la boucle perturbée (auditive ou somatosensorielle). Cinq locutrices ont été enregistrées sans perturbation, avec un retour auditif masqué, avec un bite-block et avec des changements de tempo instruits (lent et rapide). Les résultats montrent une augmentation du débit en parallèle d’une augmentation du F1 des voyelles ouvertes, ce qui permet de supposer que les modifications spectrales et les modifications de débit ne seraient pas corrélées. La même augmentation de F1 est observée lors d’une modification intentionnelle du débit de parole.

pdf bib
Perception des consonnes dans la dysarthrie parkinsonienne : effets du contexte phonémique, prosodique et lexical (Perception of consonants in parkinsonian dysarthria: effects of the phonetic, prosodic and lexical context)
Danielle Duez | Alain Ghio | François Viallet

Les patients atteints de la maladie de Parkinson (MDP) présentent généralement des déficits dans la production de la parole. Nous avons examiné l’identification perceptive des consonnes intervocaliques produites par 10 locuteurs avec MDP et 10 locuteurs sains en lecture de texte. Pour neutraliser le contenu sémantique, toutes les consonnes intervocaliques ont été isolées avec la moitié des voyelles précédente et suivante. 20 adultes natifs francophones ont été chargés de transcrire les séquences du corpus. La consonne rapportée a été examinée par rapport à la consonne prototypique; le score de distorsion est le nombre de traits phonétiques différents par rapport à la consonne prototypique. Les résultats ont été examinés en fonction des facteurs linguistiques suivants: nature de la consonne, contexte vocalique oral / nasal, classe de mot (fonction ou contenu) et position dans les syntagmes. L’imprécision de la consonne a été confirmée dans la parole des locuteurs MDP. MOTS-CLÉS : perception, dysarthrie parkinsonienne, phonétique clinique, traits phonétiques

pdf bib
Statistiques des sons naturels et hypothèse du codage efficace pour la perception de la musique et de la parole: Mise en place d’une méthodologie d’évaluation (Natural sound statistics and the efficient coding hypothesis for music and speech perception : setting-up an evaluation methodology)
Agnieszka Duniec | Olivier Crouzet | Elisabeth Delais-Roussarie

L’hypothèse du codage efficace prédit que les systèmes perceptifs sont optimalement adaptés aux propriétés statistiques des signaux naturels. Ce caractère optimal a été récemment évalué sur la base d’analyses statistiques réalisées sur des décompositions spectrales de signaux de parole représentés comme des modulations d’énergie. Ces travaux pourraient trouver des applications directes dans l’amélioration du codage des signaux acoustiques par des implants cochléaires. Cependant, les recherches sur la perception de la musique par des personnes sourdes portant un implant cochléaire mettent en avant des limites qui semblent discordantes avec les performances observées concernant certaines propriétés fondamentales de la parole. Nous comparons les résultats d’analyses statistiques de signaux musicaux avec ceux qui ont été réalisés sur de la parole dans le but d’évaluer les impacts respectifs de ces deux gammes de signaux sonores pour évaluer leurs contributions à cette proposition théorique. Des résultats préliminaires et les perspectives futures sont discutés.

pdf bib
Adaptation de domaine non supervisée pour la reconnaissance de la langue par régularisation d’un réseau de neurones (Unsupervised domain adaptation for language identification by regularization of a neural network)
Raphaël Duroselle | Denis Jouvet | Irina Illina

Les systèmes automatiques d’identification de la langue subissent une dégradation importante de leurs performances quand les caractéristiques acoustiques des signaux de test diffèrent fortement des caractéristiques des données d’entraînement. Dans cet article, nous étudions l’adaptation de domaine non supervisée d’un système entraîné sur des conversations téléphoniques à des transmissions radio. Nous présentons une méthode de régularisation d’un réseau de neurones consistant à ajouter à la fonction de coût un terme mesurant la divergence entre les deux domaines. Des expériences sur le corpus OpenSAD15 nous permettent de sélectionner la Maximum Mean Discrepancy pour réaliser cette mesure. Cette approche est ensuite appliquée à un système moderne d’identification de la langue reposant sur des x-vectors. Sur le corpus RATS, pour sept des huit canaux radio étudiés, l’approche permet, sans utiliser de données annotées du domaine cible, de surpasser la performance d’un système entraîné de façon supervisée avec des données annotées de ce domaine.

pdf bib
Modifications des flux aérodynamiques de la parole après chirurgie naso-sinusienne (Speech aerodynamic airflow modifications after sinonasal surgery)
Amélie Elmerich | Angélique Amelot | Lise Crevier-Buchman

Cette étude a pour but de déterminer dans quelle mesure la polypose naso-sinusienne impacte l’aérodynamique des flux oral et nasal. Ainsi, nous avons enregistré des patients atteints de cette pathologie avant et après chirurgie. Plusieurs éléments ont pu être mis en lumière : une modification du passage de l’air dans la cavité nasale et une meilleure coordination des flux d’air oral et nasal après chirurgie.

pdf bib
Reconnaissance de parole beatboxée à l’aide d’un système HMM-GMM inspiré de la reconnaissance automatique de la parole (BEATBOX SOUNDS RECOGNITION USING A SPEECH-DEDICATED HMM-GMM BASED SYSTEM 1 Human beatboxing is a vocal art making use of speech organs to produce percussive sounds and imitate musical instruments)
Solène Evain | Adrien Contesse | Antoine Pinchaud | Didier Schwab | Benjamin Lecouteux | Nathalie Henrich Bernardoni

Le human-beatbox est un art vocal utilisant les organes de la parole pour produire des sons percussifs et imiter les instruments de musique. La classification des sons du beatbox représente actuellement un défi. Nous proposons un système de reconnaissance des sons de beatbox s’inspirant de la reconnaissance automatique de la parole. Nous nous appuyons sur la boîte à outils Kaldi, qui est très utilisée dans le cadre de la reconnaissance automatique de la parole (RAP). Notre corpus est composé de sons isolés produits par deux beatboxers et se compose de 80 sons différents. Nous nous sommes concentrés sur le décodage avec des modèles acoustiques monophones, à base de HMM-GMM. La transcription utilisée s’appuie sur un système d’écriture spécifique aux beatboxers, appelé Vocal Grammatics (VG). Ce système d’écriture s’appuie sur les concepts de la phonétique articulatoire.

pdf bib
Perception et production du trait de nasalité vocalique chez l’enfant porteur d’implants cochléaires (Perception and production of the nasal vowels in cochlear implanted children)
Sophie Fagniart | Brigitte Charlier | Véronique Delvaux | Anne Huberlant | Kathy Huet | Myriam Piccaluga | Isabelle Watterman | Bernard Harmegnies

L’implant cochléaire, malgré une amélioration considérable de la perception auditive, ne fournit qu’une information acoustique partielle, pouvant donner lieu à des difficultés de perception de certains contrastes phonétiques. L’étude présentée vise à déterminer les compétences de perception et de production des voyelles nasales et orales d’enfants porteurs d’implants cochléaires en comparaison aux compétences d’enfants normo-entendants. Malgré des résultats très satisfaisants dans les deux groupes, on observe des patterns d’erreurs spécifiques au groupe d’enfants implantés dans les tâches perceptives, ainsi que certaines particularités dans la réalisation phonétique des voyelles nasales, portant notamment sur les valeurs de bande passante.

pdf bib
Une nouvelle mesure de la réverbération pour prédire les performances a priori de la transcription de la parole (A new reverberation measure to predict a priori ASR performance)
Sébastien Ferreira | Jérôme Farinas | Julien Pinquier | Julie Mauclair | Stéphane Rabant

Dans cette étude, nous explorons la prédiction a priori de la qualité de la transcription automatique de la parole dans le cas de la parole réverbérée enregistrée avec un seul microphone. Cette prédiction est faite avant le décodage pour informer les utilisateurs de la qualité de la transcription attendue. Dans cette étude, nous nous concentrons uniquement sur les pertes de performance liées à la réverbération. Une nouvelle mesure de réverbération appelée « Excitation Behavior » est introduite. Cette mesure exploite le résidus de la prédiction linéaire sur les fenêtres voisées du signal de parole. L’expérience a été menée sur le corpus Wall Street Journal, réverbéré par des réponses impulsionnelles provenant du REVERB Challenge. Par rapport aux autres mesures de réverbération testées, notre mesure obtient une amélioration relative de 20% de la prédiction du taux d’erreur (aussi bien au niveau des phonèmes que des mots).

pdf bib
Analyse de l’effet de la réverbération sur la reconnaissance automatique de la parole (Analyzing how reverberation affects Automatic Speech Recognition)
Sébastien Ferreira | Jérôme Farinas | Julien Pinquier | Julie Mauclair | Stéphane Rabant

La Reconnaissance Automatique de la Parole (RAP) est moins performante lorsque le signal de parole est de mauvaise qualité. Dans cette étude, nous analysons les erreurs commises par les systèmes de RAP lorsque la parole transcrite est réverbérée afin de mieux comprendre les raisons de ces erreurs. Notre analyse permet de mettre en valeur les erreurs dues notamment à un mauvais alignement phonétique. Nous avons pu constater que les phonèmes de courte durée sont majoritairement supprimés lors du décodage phonétique. De plus, les phonèmes détectés, qu’ils soient corrects ou pas, ont tendance à avoir la même durée, ce qui est anormal pour certaines classes phonétiques comme les voyelles courtes ou les plosives. Nous avons aussi analysé les principales confusions entre les différentes classes phonétiques. Finalement, nous avons pu montrer que les erreurs lors de l’alignement phonétique des systèmes de transcription automatique entraînent beaucoup d’erreurs de détection.

pdf bib
Représentation du genre dans des données open source de parole (Gender representation in open source speech resources 1 With the rise of artificial intelligence (AI) and the growing use of deep-learning architectures, the question of ethics and transparency in AI systems has become a central concern within the research community)
Mahault Garnerin | Solange Rossato | Laurent Besacier

Avec l’essor de l’intelligence artificielle (IA) et l’utilisation croissante des architectures d’apprentissage profond, la question de l’éthique et de la transparence des systèmes d’IA est devenue une préoccupation centrale au sein de la communauté de recherche. Dans cet article, nous proposons une étude sur la représentation du genre dans les ressources de parole disponibles sur la plateforme Open Speech and Language Resource. Un tout premier résultat est la difficulté d’accès aux informations sur le genre des locuteurs. Ensuite, nous montrons que l’équilibre entre les catégories de genre dépend de diverses caractéristiques des corpus (discours élicité ou non, tâche adressée). En nous appuyant sur des travaux antérieurs, nous reprenons quelques principes concernant les métadonnées dans l’optique d’assurer une meilleure transparence des systèmes de parole construits à l’aide de ces corpus.

pdf bib
Reconnaissance de phones fondée sur du Transfer Learning pour des enfants apprenants lecteurs en environnement de classe (Transfer Learning based phone recognition on children learning to read, with speech recorded in a classroom environment)
Lucile Gelin | Morgane Daniel | Thomas Pellegrini | Julien Pinquier

A conditions égales, les performances actuelles de la reconnaissance vocale pour enfants sont inférieures à celles des systèmes pour adultes. La parole des jeunes enfants est particulièrement difficile à reconnaître, et les données disponibles sont rares. En outre, pour notre application d’assistant de lecture pour les enfants de 5-7 ans, les modèles doivent s’adapter à une lecture lente, des disfluences et du bruit de brouhaha typique d’une classe. Nous comparons ici plusieurs modèles acoustiques pour la reconnaissance de phones sur de la parole lue d’enfant avec des données bruitées et en quantité limitée. Nous montrons que faire du Transfer Learning avec des modèles entraînés sur la parole d’adulte et trois heures de parole d’enfant améliore le taux d’erreur au niveau du phone (PER) de 7,6% relatifs, par rapport à un modèle enfant. La normalisation de la longueur du conduit vocal sur la parole d’adulte réduit ce taux d’erreur de 5,1% relatifs supplémentaires, atteignant un PER de 37,1%.

pdf bib
Informations segmentales pour la caractérisation phonétique du locuteur : variabilité inter- et intra-locuteurs (An automatic classification task involving 44 speakers was performed using convolutional neural networks (CNN) on broadband spectrograms extracted from 2-second sequences of a spontaneous speech corpus (NCCFr))
Cedric Gendrot | Emmanuel Ferragne | Thomas Pellegrini

Nous avons effectué une classification automatique de 44 locuteurs à partir de réseaux de neurones convolutifs (CNN) sur la base de spectrogrammes à bandes larges calculés sur des séquences de 2 secondes extraites d’un corpus de parole spontanée (NCCFr). Après obtention d’un taux de classification moyen de 93,7 %, les différentes classes phonémiques composant chaque séquence ont été masquées afin de tester leur impact sur le modèle. Les résultats montrent que les voyelles orales influent avant toute autre classe sur le taux de classification, suivies ensuite par les occlusives orales. Ces résultats sont expliqués principalement par la représentation temporelle prédominante des voyelles orales. Une variabilité inter-locuteurs se manifeste par l’existence de locuteurs attracteurs qui attirent un grand nombre de faux positifs et qui ne sont pas sensibles au masquage effectué. Nous mettons en avant dans la discussion des réalisations acoustiques qui pourraient expliquer les spécificités de ces locuteurs.

pdf bib
Evaluation de l’intelligibilité de patients avec traitement du cancer des cavités orales et pharyngales (Intelligibility Assessment of patients in the Context of Head and Neck Cancers)
Alain Ghio | Muriel Lalain | Marie Rebourg | Corinne Fredouille | Virginie Woisard

La perte d’intelligibilité représente une plainte importante des patients atteints de troubles de la parole. Plusieurs batteries de test d’intelligibilité existent mais leurs limitations résident dans la capacité des auditeurs à restaurer les séquences distordues. Nous proposons un nouveau test fondé sur l’utilisation de pseudo-mots en grande quantité afin de complètement neutraliser les effets perceptifs indésirables. Nous avons appliqué ce test à une population de 39 sujets sains et 78 patients post traitement de cancers de la cavité buccale et de l’oropharynx. Chaque locuteur a produit 52 pseudo-mots tirés aléatoirement. 40 auditeurs ont retranscrit ces productions. Les transcriptions orthographiques ont été phonétisées et comparées aux formes phonétiques attendues. Un algorithme fournit un score de déviation phonologique perçue (PPD) fondée sur le nombre de traits différents entre la forme attendue et celle transcrite. Les résultats montrent qu’il existe un seuil PPD de 0.6 traits/phonème au-dessus duquel, la parole produite est dysfonctionnelle. De plus, le score de PPD est bien corrélé au jugement subjectif de la sévérité obtenue auprès d’experts. Ce test semble donc efficace pour mesurer la performance articulatoire des locuteurs.

pdf bib
Apprentissage automatique de représentation de voix à l’aide d’une distillation de la connaissance pour le casting vocal (Learning voice representation using knowledge distillation for automatic voice casting )
Adrien Gresse | Mathias Quillot | Richard Dufour | Jean-François Bonastre

La recherche d’acteurs vocaux pour les productions audiovisuelles est réalisée par des directeurs artistiques (DA). Les DA sont constamment à la recherche de nouveaux talents vocaux, mais ne peuvent effectuer des auditions à grande échelle. Les outils automatiques capables de suggérer des voix présentent alors un grand intérêt pour l’industrie audiovisuelle. Dans les travaux précédents, nous avons montré l’existence d’informations acoustiques permettant de reproduire des choix du DA. Dans cet article, nous proposons une approche à base de réseaux de neurones pour construire une représentation adaptée aux personnages/rôles visés, appelée p-vecteur. Nous proposons ensuite de tirer parti de données externes pour la représentation de voix, proches de celles d’origine, au moyen de méthodes de distillation de la connaissance. Les expériences menées sur des extraits de voix de jeux vidéo montrent une amélioration significative de l’approche p-vecteur, avec distillation de la connaissance, par rapport à une représentation x-vecteur, état-de-l’art en reconnaissance du locuteur.

pdf bib
Lénition et fortition des occlusives en coda finale dans deux langues romanes : le français et le roumain (Lenition and fortition of word-final stops in two Romance languages: French and Romanian)
Mathilde Hutin | Adèle Jatteau | Ioana Vasilescu | Lori Lamel | Martine Adda-Decker

L’exploration automatisée de grands corpus permet d’analyser plus finement la relation entre motifs de variation phonétique synchronique et changements diachroniques : les erreurs dans les transcriptions automatiques sont riches d’enseignements sur la variation contextuelle en parole continue et sur les possibles mutations systémiques sur le point d’apparaître. Dès lors, il est intéressant de se pencher sur des phénomènes phonologiques largement attestés dans les langues en diachronie comme en synchronie pour établir leur émergence ou non dans des langues qui n’y sont pas encore sujettes. La présente étude propose donc d’utiliser l’alignement forcé avec variantes de prononciation pour observer les alternances de voisement en coda finale de mot dans deux langues romanes : le français et le roumain. Il sera mis en évidence, notamment, que voisement et dévoisement non-canoniques des codas françaises comme roumaines ne sont pas le fruit du hasard mais bien des instances de dévoisement final et d’assimilation régressive de trait laryngal, qu’il s’agisse de voisement ou de non-voisement.

pdf bib
Sur l’utilisation de la reconnaissance automatique de la parole pour l’aide au diagnostic différentiel entre la maladie de Parkinson et l’AMS (On using automatic speech recognition for the differential diagnosis of Parkinson’s Disease and MSA This article presents a study regarding the contribution of automatic speech processing in the differential diagnosis between Parkinson’s disease and MSA (Multi-System Atrophies))
Imed Laaridh | Julie Mauclair

Cet article présente une étude concernant l’apport du traitement automatique de la parole dans le cadre du diagnostic différentiel entre la maladie de Parkinson et l’AMS (Atrophie Multi-Systématisée). Nous proposons des outils de reconnaissance automatique de la parole pour évaluer le potentiel d’indicateurs de la parole dysarthrique caractérisant ces deux pathologies. Dans ce cadre, un corpus de parole pathologique (projet ANR Voice4PD-MSA) a été enregistré au sein des Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) de Toulouse et Bordeaux. Les locuteurs sont des patients atteints de stades précoces de la maladie de Parkinson et d’AMS ainsi que des locuteurs témoins. Des mesures automatiques caractérisant la qualité de la reconnaissance automatique de la parole ainsi que la prosodie des patients ont montré un intérêt pour la caractérisation des pathologies étudiées et peuvent être considérées comme un outil potentiel pour l’aide à leur diagnostic différentiel.

pdf bib
Variation stylistique en français québécois : l’effet de l’identité de l’interlocuteur (Stylistic variation in Quebec French: the effect of the interlocutor’s identity)
Mélanie Lancien

Les études portant sur l’effet de la situation de communication sur la variation vocalique, notamment celles de Bradlow (2003) ou Scarborough (2007, 2013) ont démontré une adaptation du degré d’hyper-hypo articulation à l’identité de l’interlocuteur, avec par exemple une plus forte hypoarticulation (Lindblom, 1990) lorsque l’on s’adresse à un ami que lorsque l’on s’adresse à étranger. Dans cette étude, nous adaptons le protocole Diapix (Baker et Hazan, 2011) de façon à explorer la variation vocalique dans la parole dirigée à un.e conjoint.e, un expérimentateur de la même communauté linguistique, une expérimentatrice d’une autre communauté, ou soi-même. L’analyse préliminaire des productions de deux couples montre d’ores et déjà une influence de l’identité de l’interlocuteur, avec des voyelles plus courtes et plus proches du centroïde du système lors des tâches en couple que lors des tâches avec les enquêteurs ou avec soi-même.

pdf bib
De la possibilité d’un relâchement des voyelles hautes dans les troncations finissant par /v, z, ʒ, ʁ/ en français québécois (On the possibility of high vowels’ laxing in truncations ended by /v, z, ʒ, ʁ/ in Quebec French)
Mélanie Lancien

Le français québécois possède trois voyelles hautes tendues (/i, y, u/), et trois relâchées ([ɪ, ʏ, ʊ]), les relâchées étant décrites comme des allophones des tendues produits en syllabe fermée par une consonne non allongeante (Walker, 1984 ; Dumas, 1987 ; entre autres). Cependant Côté (2012) pose l’hypothèse que ce relâchement pourrait survenir dans des troncations finissant par une consonne allongeante (Troncation(_R)). Dans cette étude pilote, nous explorons cette hypothèse. A travers de courts textes (lus par deux locuteurs natifs) nous avons induit ces voyelles en Troncation(_R) ainsi que dans des positions formant des paire minimales (PaireMinimale(_R) / semi-minimales (finissant par une consonne non allongeante - PaireMinimale(_K)) avec les Troncation(_R). Les premières analyses temporelles (ANOVAs) montrent des /i, y, u/ plus courts en Troncation(_R) qu’en PaireMinimale(_R), et une analyse qualitative permet d’observer des variations spectrales entre Troncation(_R), PaireMinimale(_R) et PaireMinimale(_K), notamment à travers les moyennes de F1 et F2 (Hz).

pdf bib
Paramètres acoustiques et phonétiques dans la parole parkinsonienne avant et après traitement LSVT LOUD® (Acoustic and phonetic parameters in parkinsonian speech before and after LSVT LOUD® Purpose: Our research examines the effect of the Lee Silverman Voice Treatment (LSVT LOUD®) on the area and position of the vowel space, fundamental frequency (f0), voice quality parameters, speech rate, maximum phonation time (MPT) and patient-perceived vocal handicap in Frenchspeaking patients with Parkinson’s disease)
Maëlle Le Cerf | Emmanuel Ferragne

Objet : Notre recherche examine l’effet du Lee Silverman Voice Treatment (LSVT LOUD®) sur l’aire et la position de l’espace vocalique, la fréquence fondamentale (f0), les paramètres de qualité de voix, le débit de parole, le temps maximum phonatoire (TMP) et le ressenti de handicap vocal chez des patients francophones atteints de la maladie de Parkinson. Méthode : Un même protocole a été proposé en prétest et post-test à 12 patients parkinsoniens. Résultats : En post-test, nous observons une descente significative de l’espace vocalique, une différence de f0 entre la parole lue et la parole spontanée, une amélioration significative des paramètres de qualité de voix (jitter, shimmer, HNR) et du ressenti de handicap vocal. Le débit de parole des patients est maintenu, le TMP subit un effet de l’exercice.

pdf bib
Étude comparative de corrélats prosodiques de marqueurs discursifs français et anglais selon leur fonction pragmatique (Comparative study on prosodic correlates of discourse markers in French and English according to their pragmatic function)
Lou Lee | Denis Jouvet | Katarina Bartkova | Yvon Keromnes | Mathilde Dargnat

Ce papier présente une étude des caractéristiques prosodiques de marqueurs discursifs en fonction de leur sens pragmatique. L’étude est menée sur trois marqueurs discursifs français (alors, bon, donc) et trois marqueurs anglais (now, so, well) afin de comparer leurs caractéristiques prosodiques dans ces deux langues. Plusieurs paramètres prosodiques ont été calculés sur les marqueurs discursifs, et analysés selon les fonctions pragmatiques de ceux-ci. L’analyse a été effectuée sur plusieurs centaines d’occurrences de marqueurs discursifs extraits de corpus oraux français et anglais. Les résultats montrent que certaines fonctions pragmatiques des marqueurs discursifs amènent leurs propres caractéristiques prosodiques au niveau des pauses et des mouvements de la fréquence fondamentale. On observe également que les fonctions pragmatiques similaires partagent fréquemment des caractéristiques prosodiques similaires à travers les deux langues.

pdf bib
Phénomènes de proéminence dans les subordonnées en conversation spontanée (Prominence phenomena in subordinate constructions in conversational speech)
Manon Lelandais

À partir d’un corpus vidéo de conversation spontanée en anglais britannique, cette étude a pour but de déterminer si deux différents types syntaxiques de constructions subordonnées expriment la même absence de proéminence, dans le cadre d’une analyse multimodale. En syntaxe, les subordonnées sont décrites comme des structures dépendantes qui précisent l’information de premier plan dans le discours. Alors que de nombreux travaux étudient leurs caractéristiques verbales, peu d’études s’attachent à décrire l’articulation entre les différentes modalités communicatives lors de leur production, et à fournir une vision plus nuancée de leur apport informationnel. Nous prenons en compte un ensemble de variables appartenant à plusieurs modalités, considérées comme des facteurs de proéminence. Notre étude montre que les subordonnées ne fournissent pas les mêmes types de proéminence en fonction de leur type syntaxique, et que leur création s’appuie majoritairement sur des indices de nature intonative et gestuelle plutôt que syntaxique.

pdf bib
Une base de données de phrases en français pour l’étude du rôle conjoint des incertitudes sémantique et acoustique dans la perception de la parole (A dataset of french sentences to study the joint roles of semantic and acoustic uncertainty in speech perception)
Loriane Leprieur | Olivier Crouzet | Etienne Gaudrain

Les effets de contexte dans la perception de la parole reposent aussi bien sur des sources acoustiques que sémantiques. Le contexte acoustique fournit des informations essentielles pour l’adaptation au locuteur et aux variations dialectales. En parallèle, le contexte sémantique contribue à prédire un ensemble de mots éligibles pour une interprétation licite des énoncés. Afin d’étudier plus précisément les interactions entre ces effets de contexte, nous avons créé une base de données de phrases courtes conçues pour observer ces phénomènes dans des protocoles expérimentaux. Cette base de données est constituée de 28 triplets de phrases porteuses terminées par des cibles de paires minimales de mots CV ou CVC, autour de voyelles acoustiquement proches associées à 4 contrastes vocaliques. Afin d’évaluer la validité des 3 catégories de contexte sémantique considérées, des mesures de similarité sémantique et de fréquence lexicale ont été réalisées à partir de différents corpus de langue française.

pdf bib
Introduction d’informations sémantiques dans un système de reconnaissance de la parole (Despite spectacular advances in recent years, the Automatic Speech Recognition (ASR) systems still make mistakes, especially in noisy environments)
Stéphane Level | Irina Illina | Dominique Fohr

Malgré les avancés spectaculaires ces dernières années, les systèmes de Reconnaissance Automatique de Parole (RAP) commettent encore des erreurs, surtout dans des environnements bruités. Pour améliorer la RAP, nous proposons de se diriger vers une contextualisation d’un système RAP, car les informations sémantiques sont importantes pour la performance de la RAP. Les systèmes RAP actuels ne prennent en compte principalement que les informations lexicales et syntaxiques. Pour modéliser les informations sémantiques, nous proposons de détecter les mots de la phrase traitée qui pourraient avoir été mal reconnus et de proposer des mots correspondant mieux au contexte. Cette analyse sémantique permettra de réévaluer les N meilleures hypothèses de transcription (N-best). Nous utilisons les embeddings Word2Vec et BERT. Nous avons évalué notre méthodologie sur le corpus des conférences TED (TED-LIUM). Les résultats montrent une amélioration significative du taux d’erreur mots en utilisant la méthodologie proposée.

pdf bib
Production de la parole en réponse à de multiples perturbations du feedback auditif (Speech production in response to multiple perturbations of auditory feedback)
Jinyu Li | Leonardo Lancia

Des études antérieures ont montré que la production de la parole dépend des conditions du feedback auditif. Cette étude vise à investiguer les interactions entre les effets de trois facteurs différents sur la production de la parole : 1) le retard du feedback auditif (DAF), 2) le décalage de la f0 du feedback auditif et 3) la complexité des syllabes qui composent les énoncés. Nous avons manipulé le feedback auditif de 20 locutrices francophones pendant la répétition de trois phrases. Nous avons pu observer que plus de la moitié des participantes ont tendance à suivre la direction du décalage de la f0 du feedback auditif en recevant en continu cette perturbation. La position syllabique des voyelles est un facteur important affectant l’effet des perturbations du feedback auditif. Cependant les analyses décrites dans cette étude ne montrent pas un effet interactif du DAF et du décalage de la f0 sur la production de la parole.

pdf bib
Prédiction continue de la satisfaction et de la frustration dans des conversations de centre d’appels (AlloSat : A New Call Center French Corpus for Affect Analysis)
Manon Macary | Marie Tahon | Yannick Estève | Anthony Rousseau

Nous présentons un nouveau corpus, nommé AlloSat, composé de conversations en français extraites de centre d’appels, annotées de façon continue en frustration et satisfaction. Dans le contexte des centres d’appels, une conversation vise généralement à résoudre la demande de l’appelant. Ce corpus a été mis en place afin de développer de nouveaux systèmes capables de modéliser l’aspect continu de l’information sémantique et para-linguistique au niveau conversationnel. Nous nous concentrons sur le niveau para-linguistique, plus précisément sur l’expression des émotions. À notre connaissance, la plupart des corpus émotionnels contiennent des annotations en catégories discrètes ou dans des dimensions continues telles que l’activation ou la valence. Nous supposons que ces dimensions ne sont pas suffisamment liées à notre contexte. Pour résoudre ce problème, nous proposons un corpus permettant une connaissance en temps réel de l’axe frustration/satisfaction. AlloSat regroupe 303 conversations pour un total d’environ 37 heures d’audio, toutes enregistrées dans des environnements réels, collectées par Allo-Media (une société spécialisée dans l’analyse automatique d’appels). Les premières expériences de classification montrent que l’évolution de l’axe frustration/satisfaction peut être prédite automatiquement par conversation.

pdf bib
Production de parole chez l’enfant porteur d’implant cochléaire : apport de la Langue française Parlée Complétée (Speech production in children with cochlear implant(s): contribution of Cued French)
Laura Machart | Anne Vilain | Hélène Lœvenbruck | Geneviève Meloni | Clarisse Puissant

La déficience auditive entraîne un retard sur le développement de la parole chez l’enfant sourd. La Langue française Parlée Complétée (LfPC), par le biais de 5 positions autour du visage et 8 configurations de la main, permet de rendre visibles tous les sons de la langue, sans confusion labiale. L’utilisation de ce système facilite la perception de parole et permet à l’enfant d’élaborer des représentations phonologiques stables. Cette étude s’intéresse à l’apport de la LfPC sur la production de parole chez l’enfant porteur d’implant cochléaire. A partir d’une tâche de dénomination d’images, nous observons que l’exposition à la LfPC (en perception) améliore significativement la production de parole chez l’enfant porteur d’implant cochléaire.

pdf bib
Détection de la somnolence par estimation d’erreurs de lecture (Sleepiness detection through reading errors estimation )
Vincent P. Martin | Gabrielle Chapouthier | Mathilde Rieant | Jean-Luc Rouas | Pierre Philip

La détection automatique de la somnolence peut aider le suivi de patients souffrant de maladies neuro-psychiatriques chroniques. Des recherches précédentes ont déjà montré que cela est possible en utilisant des enregistrements vocaux. Dans cet article, nous proposons d’étudier les erreurs de lecture effectuées par des patients souffrant de Somnolence Diurne Excessive (SDE) sur le corpus TILE, enregistré à l’hôpital de Bordeaux. Avec des orthophonistes, nous avons défini et compté les erreurs de lecture des patients et les avons confrontées aux différentes mesures de somnolence du corpus. Nous montrons ici que relever ces erreurs peut être utile pour élaborer des marqueurs robustes de la somnolence objective mais aussi pour définir des critères d’exclusion des locuteurs n’ayant pas un niveau de lecture suffisant.

pdf bib
Détection de la somnolence objective dans la voix (Objective sleepiness detection through voice )
Vincent P. Martin | Jean-Luc Rouas | Pierre Philip

Le suivi des patients souffrant de maladies neuro-psychiatriques chroniques peut être amélioré grâce à la détection de la somnolence dans la voix. Cet article s’inspire des systèmes état-de-l’art en détection de la somnolence dans la voix pour le cas particulier de patients atteints de Somnolence Diurne Excessive (SDE). Pour cela, nous basons notre étude sur un nouveau corpus, le corpus TILE. Il diffère des autres corpora existants par le fait que les sujets enregistrés sont des patients souffrant de SDE et que leur niveau de somnolence est mesuré de manière subjective mais aussi objective. Le système proposé permet détecter la somnolence objective grâce à des paramètres vocaux simples et explicables à des non spécialistes.

pdf bib
Représentation phonologique des signes à deux mains en LSF : faut-il reconsidérer l’orientation absolue dans les modèles phonologiques des langues des signes ? (Phonological representation of 2-handed signs in LSF : reconsidering absolute orientation in the phonological models of sign language ?)
Justine Mertz

Cet article a pour objectif i) de mettre en évidence le besoin d’une orientation absolue en plus d’une orientation relative afin de décrire la phonologie segmentale des langues des signes, et ii) d’améliorer les modèles actuels et leur permettre de rendre compte de la phonologie de signes autrement problématiques. Dans cette étude sur la langue des signes française, nous nous concentrons sur une catégorie de signes en particulier : les signes à deux mains produits sur le corps du signeur (contact avec une partie du corps autre que la main non-dominante). Nous montrons que l’orientation relative ne permet pas une description adéquate de ces signes lorsque l’orientation des deux mains doit être spécifiée, puisqu’elle peut capturer soit l’orientation entre les deux mains, soit l’orientation vis à vis du corps, mais pas les deux. Afin de modéliser l’orientation de ces signes dans un cadre formel, nous proposons l’implémentation de plans secondaires. Tandis que cette implémentation requiert des ajustements minimes dans les modèles formels actuels, son impact quant à la théorie générale de la phonologie segmentale des signes est, elle, importante. Les plans secondaires imposent des restrictions géométriques et forcent l’orientation absolue ; le concept d’orientation comme simple classe phonémique relationnelle n’est donc plus suffisant (du moins pour ces signes).

pdf bib
La mobilisation du tractus vocal est-elle variable selon les langues en parole spontanée ? (Does vocal tract use depend on language characteristics in spontaneous speech?)
Christine Meunier | Morgane Peirolo | Brigitte Bigi

L’objectif de ce travail est de quantifier les positions articulatoires théoriques lors de la production de la parole spontanée dans trois langues. Chaque langue dispose d’un inventaire phonologique spécifique. Mais ces spécificités ne sont pas représentées telles quelles en parole spontanée dans laquelle les phonèmes n’ont pas tous la même fréquence d’apparition. Nous avons comparé trois langues (polonais, français et anglais américain) présentant des différences notables dans leur inventaire phonologique. Des positions articulatoires ont été calculées sur la base des fréquences des phonèmes dans chacune des trois langues dans des corpus de parole spontanée. Etonnamment, les résultats tendent à montrer que les positions articulatoires majoritaires sont très similaires dans les trois langues. Il semble ainsi que l’usage de la parole spontanée, et donc la distribution des phonèmes dans les langues, gomme les disparités des systèmes phonologiques pour tendre vers une mobilisation articulatoire commune. Des investigations plus approfondies devront vérifier cette observation.

pdf bib
Interaction entre durée et position dans la perception des fricatives voisées chuchotées (Interplay between duration and word position in voicing perception of whispered fricatives)
Yohann Meynadier | Noël Nguyen | Sophie Dufour

Cette étude s’intéresse à la reconnaissance du trait de voisement en parole chuchotée. Nos travaux antérieurs (Dufour & Meynadier 2019) montrent une reconnaissance plus tardive du trait [+voisé] reposant sur un traitement probablement pré-lexical d’informations acoustiques, autres que la vibration laryngée, extraites du signal chuchoté et utilisées dans l’accès lexical. Via une tâche d’identification en perception catégorielle, cette étude révèle que la durée conditionne la perception du voisement des fricatives chuchotées : plus /ʃ/ est long, plus il est perçu [-voisé] ; plus /ʒ/ est bref, plus il est identifié [+voisé]. Cet effet de durée est modulé par le trait sous-jacent de voisement et la position dans le (non)mot. La fricative [+voisé] en position finale montre une frontière perceptive particulièrement décalée vers des durées beaucoup plus longues que les autres.

pdf bib
Analyse d’erreurs de transcriptions phonémiques automatiques d’une langue « rare » : le na (mosuo) (Analyzing errors in automatic phonemic transcriptions of the Na (Mosuo) language (SinoTibetan family) Automatic phonemic transcription tools now reach high levels of accuracy on a single speaker with relatively small amounts of training data: on the order two to three hours of transcribed speech)
Alexis Michaud | Oliver Adams | Séverine Guillaume | Guillaume Wisniewski

Les systèmes de reconnaissance automatique de la parole atteignent désormais des degrés de précision élevés sur la base d’un corpus d’entraînement limité à deux ou trois heures d’enregistrements transcrits (pour un système mono-locuteur). Au-delà de l’intérêt pratique que présentent ces avancées technologiques pour les tâches de documentation de langues rares et en danger, se pose la question de leur apport pour la réflexion du phonéticien/phonologue. En effet, le modèle acoustique prend en entrée des transcriptions qui reposent sur un ensemble d’hypothèses plus ou moins explicites. Le modèle acoustique, décalqué (par des méthodes statistiques) de l’écrit du linguiste, peut-il être interrogé par ce dernier, en un jeu de miroir ? Notre étude s’appuie sur des exemples d’une langue « rare » de la famille sino-tibétaine, le na (mosuo), pour illustrer la façon dont l’analyse d’erreurs permet une confrontation renouvelée avec le signal acoustique.

pdf bib
Comment l’oreille de présentation affecte-t-elle la capacité des francophones à discriminer des contrastes accentuels natifs et non-natifs ? (How does the ear of presentation affect the ability of French listeners to discriminate native and non-native accentual contrasts?)
Amandine Michelas | Sophie Dufour

Dans cette étude, nous avons examiné la capacité des auditeurs francophones natifs à percevoir la variation accentuelle en manipulant l’oreille de présentation des mots. Deux contrastes accentuels ont été testés : un contraste natif (/balɔ̃/-/baˈlɔ̃/) et un contraste non-natif (/ˈbalɔ̃/-/baˈlɔ̃/). Dans une tâche ABX, les participants entendaient trois mots produits par trois locuteurs différents et devaient déterminer si X était identique à A ou à B. Les stimuli A et B différaient sur l’accent (/ˈbalɔ̃/-/baˈlɔ̃/), sur un phonème (/baˈlɔ/-/baˈlɔ̃/) ou sur l’accent et un phonème (/ˈbalɔ/-/baˈlɔ̃/). Les résultats ont montré des difficultés persistantes pour le contraste non-natif quelle que soit l’oreille de présentation. Par contre, pour le contraste natif, des meilleures performances ont été observées lorsque les mots étaient présentés dans l’oreille gauche. D’une façon générale, notre étude montre que la variation accentuelle présente au niveau du mot est traitée par les auditeurs francophones natifs comme de la variation de surface.

pdf bib
Beatboxer, est-ce parler ? Ce que nous en dit l’étude de la dynamique articulatoire d’un beatboxer (Beatboxing, is it talking ? What the study of the articulatory dynamics of a beatboxer tells us Plosive consonants are among the most commonly-found phonemes in the phonological inventory of the world’s languages)
Annalisa Paroni | Nathalie Henrich Bernardoni | Christophe Savariaux | Pierre Baraduc | Hélène Lœvenbruck

Les consonnes plosives sont parmi les phonèmes les plus représentés dans l’inventaire phonologique des langues du monde. Outre leur rôle linguistique, elles remplissent également un rôle paralinguistique dans la pratique instrumentale et vocale, notamment au sein de la pratique vocale du Human Beatbox. Cet article apporte un éclairage sur les similitudes et différences dans la dynamique articulatoire de trois consonnes plosives du français et des sons percussifs correspondants du Human Beatbox. Si ces deux modes de production vocale ont une racine commune, une dynamique articulatoire différente est mise en évidence pour le Human Beatbox. Nous retrouvons des indices d’un mécanisme éjectif, qui a un impact sur la dynamique linguale.

pdf bib
Différences acoustiques inter-genres chez des bilingues Anglais/Français : une étude des formants vocaliques et de la qualité de voix (A study of fundamental frequency in female and male English/French bilingual speakers)
Erwan Pépiot | Aron Arnold

Cette étude porte sur les productions de locutrices et locuteurs bilingues anglais/français lors d‟une tâche de lecture. La fréquence des formants vocaliques (F1, F2, F3) et la différence d‟intensité H1H2 ont été mesurées dans les deux langues. Les résultats indiquent un effet significatif des facteurs langue et genre sur l’ensemble de ces paramètres. L‟analyse des formants montre que les locutrices présentent globalement des valeurs plus élevées que les locuteurs, avec néanmoins des variations inter-langues. Aucune différence inter-genres significative n‟a été trouvée sur le F2 du [u] en français, contrairement au [u:] anglais. La différence H1-H2 est significativement plus élevée chez les femmes dans les deux langues, indiquant l‟utilisation d‟une voix plus breathy. Les locutrices présentent une différence H1-H2 moins importante lors de l‟emploi du français, quand l‟inverse est observé chez les hommes. Ces données suggèrent l‟existence de normes vocales dépendantes du genre et de la langue parlée, auxquelles les locuteur·rices bilingues semblent s‟adapter.

pdf bib
Corrélats acoustiques et perceptifs de la personnalité perçue à travers la voix dans une population de dysphoniques légères (Acoustical and perceptual correlates of perceived personality through voice in minor dysphonia)
Amelia Pettirossi | Nicolas Audibert | Lise Crevier-Buchman

Nous étudions les corrélats acoustiques et perceptifs de la personnalité à travers la voix dans une population de dysphoniques légères (G1 à G2) et de locutrices témoins (G0). 40 auditeurs naïfs ont évalué les voix de 61 femmes. Des échelles sémantiques différentielles ont été utilisées pour la cotation de la sévérité du trouble vocal et des traits de personnalité. Les 5 échelles sont : Joyeuse/Triste, Sympathique/Désagréable, Dynamique/Molle, Confiante/Hésitante, Aucun trouble vocal/Trouble vocal sévère. Le jugement de la pathologie vocale par les naïfs est principalement lié à l’évaluation experte du grade de dysphonie faite à partir du GRBAS. Des traits de personnalité plus négatifs sont attribués aux locutrices perçues comme plus dysphoniques. Certains facteurs acoustiques (f0, débit syllabique, HNR et ZCR) semblent influencer les auditeurs : les voix plus aigües, plus rauques et avec un débit rapide sont associées à un jugement plus positif.

pdf bib
Émergence du contraste entre les fricatives sibilantes /s/ - /ʃ/ du français en contexte d’acquisition bilingue (Emergence of the contrast between the French sibilant fricatives /s/ - /ʃ/ in bilingual acquisition)
Marie Philippart de Foy | Véronique Delvaux | Kathy Huet | Morgane Monnier | Myriam Piccaluga | Bernard Harmegnies

Cette contribution vise à observer l’émergence du contraste de lieu d’articulation entre les fricatives sibilantes sourdes /s/ - /ʃ/ en français chez des bilingues simultanés d’âge préscolaire exposés à l’une des deux combinaisons linguistiques suivantes : français-italien et français-arabe. Les productions orales des enfants ont été recueillies longitudinalement via une tâche de dén omination originale en français. Les deux fricatives ont fait l’objet d’analyses basées sur des données acoustiques , et plus précisément les premier et troisième moments spectraux, et sur les transcriptions phonétiques des productions de parole. L’impact du développement lexical sur la production des deux fricatives a été investigué. Les résultats suggèrent, d’une part, un contraste émergeant plus précocement chez les bilingues français-arabe et, d’autre part, une acquisition plus précoce du /s/ pour l’ensemble des participants.

pdf bib
Apport des comptines pour la prononciation du /y/ français chez des enfants italophones : une étude perceptive pilote (Contribution of nursery rhymes for the pronunciation of French /y/ in Italian-speaking children: a perceptive pilot study)
Claire Pillot-Loiseau | Martina Grando

Dans l’apprentissage de /y/ français par des enfants italophones débutants de 6 ans, les comptines sont-elles plus efficaces qu’un apprentissage phonétique les utilisant sans leur rythme et leur mélodies propres ? Deux classes de première année élémentaire d’une école publique milanaise ont suivi douze séances d’apprentissage de la prononciation du Français Langue Etrangère, avec comptines originales pour le Groupe Expérimental (GE) mais juste parlées pour le Groupe Contrôle (GC). L’apprentissage de /y/, durant 4 séances, s’est déroulé avec des tâches de perception, productions corporelle et verbale. Après la troisième séance, 7 enfants du GE et 7 du GC ont été enregistrés sur une comptine, perceptivement évaluée par 4 auditeurs experts et 4 auditeurs étudiants, français natifs : plus d’occurrences sont perçues comme correctes pour le GE chez les auditeurs experts. Pour le GE, /y/ non correctement produit était principalement remplacé par un phonème également antérieur (/i/), contrairement au GC (/u/).

pdf bib
Évaluation de systèmes apprenant tout au long de la vie (Evaluation of lifelong learning systems )
Yevhenii Prokopalo | Sylvain Meignier | Olivier Galibert | Loïc Barrault | Anthony Larcher

Aujourd’hui les systèmes intelligents obtiennent d’excellentes performances dans de nombreux domaines lorsqu’ils sont entraînés par des experts en apprentissage automatique. Lorsque ces systèmes sont mis en production, leurs performances se dégradent au cours du temps du fait de l’évolution de leur environnement réel. Une adaptation de leur modèle par des experts en apprentissage automatique est possible mais très coûteuse alors que les sociétés utilisant ces systèmes disposent d’experts du domaine qui pourraient accompagner ces systèmes dans un apprentissage tout au long de la vie. Dans cet article nous proposons un cadre d’évaluation générique pour des systèmes apprenant tout au long de la vie (SATLV). Nous proposons d’évaluer l’apprentissage assisté par l’humain (actif ou interactif) et l’apprentissage au cours du temps.

pdf bib
La voix actée : pratiques, enjeux, applications (Acted voice : practices, challenges, applications)
Mathias Quillot | Lauriane Guillou | Adrien Gresse | Rafaël Ferro | Raphaël Röth | Damien Malinas | Richard Dufour | Axel Roebel | Nicolas Obin | Jean-François Bonastre | Emmanuel Ethis

La voix actée représente un défi majeur pour les futures interfaces vocales avec un potentiel d’application extrêmement important pour la transformation numérique des secteurs de la culture et de la communication, comme la production ou la post-production de voix pour les séries ou le cinéma. Un aspect central de la voix actée repose sur la notion d’interprétation, un aspect peu étudié dans la communauté scientifique de la parole. Cet article propose un état des lieux et une réflexion sur les défis scientifiques et les applications technologiques de la voix actée : à la croisée de l’acoustique, de la linguistique, de la culture, et de l’apprentissage machine. Une analyse préliminaire des pratiques permet de rendre compte de la diversité de l’écosystème des “métiers de la voix” et de pointer les fonctions et les conventions qui s’y rattachent. Nous nous intéresserons ensuite à la pratique particulière du doublage de voix, en faisant ressortir ses enjeux et problématiques spécifiques puis en présentant des solutions proposées pour modéliser les codes expressifs de la voix d’un acteur ou les choix d’un opérateur pour le doublage.

pdf bib
Étude des facteurs affectant la compréhensibilité de documents multimodaux : une étude expérimentale (Factors affecting the comprehensibility of multimodal documents : an experimental study )
Estelle Randria | Lionel Fontan | Maxime Le Coz | Isabelle Ferrané | Julien Pinquier

La compréhensibilité de documents audiovisuels peut dépendre de facteurs propres à l’auditeur/spectateur (ex. langue maternelle, performances cognitives) et de facteurs propres aux contenus des documents (ex. complexité linguistique, intelligibilité de la parole). Dans ces travaux, nous étudions les effets de facteurs propres aux contenus sur la compréhensibilité de 55 dialogues extraits de films, présentés à 15 experts (enseignants de français langue étrangère) selon cinq modalités différentes (transcription, transcription + audio, audio, audio + vidéo, transcription + audio + vidéo). Les experts ont évalué les dialogues en termes de compréhensibilité générale, de complexité du vocabulaire, de complexité grammaticale, et d’intelligibilité de la parole. L’analyse de leurs évaluations montre que (1) la complexité du vocabulaire, la complexité grammaticale, et l’intelligibilité de la parole sont significativement corrélées à la compréhensibilité générale, et (2) que les évaluations de compréhensibilité générale ont tendance à être plus élevées lors de présentations multimodales.

pdf bib
Évaluer l’intelligibilité, mots ou pseudo-mots ? Comparaison entre deux groupes d’auditeurs (Assess intelligibility, words or pseudo-words? Comparison between two groups of listeners)
Marie Rebourg | Muriel Lalain | Alain Ghio | Corinne Fredouille | Nicolas Fakhry | Virginie Woisard

La perte d’intelligibilité représente une plainte importante des patients traités pour un cancer de la cavité buccale ou de l’oropharynx. L’évaluation de l’intelligibilité est essentielle dans le parcours de soin, mais les tests existants ne sont pas satisfaisants. Basés sur la perception de listes de mots par des auditeurs entraînés à restaurer des séquences sonores dégradées, ils conduisent souvent à une sousévaluation des déficits. Nous avons proposé une nouvelle tâche d’évaluation de l’intelligibilité, la tâche de décodage acoustico phonétique (DAP), basée sur l’utilisation de pseudo-mots (Astésano et al., 2018; Ghio et al., 2018; Ghio et al., soumis, Lalain et al., sous presse). Dans cette étude, nous évaluons la capacité de la tâche DAP à neutraliser les effets de restauration lexicale et d’expertise auditive clinique. Les résultats montrent que contrairement à une évaluation de l’intelligibilité basée sur des mots, une évaluation basée sur des pseudo-mots permet d’obtenir des scores de Déviation Phonologique Perçue (DPP) stables au cours du temps quel que soit le degré d’expertise des auditeurs, naïfs ou cliniciens.

pdf bib
Sur le voisement des consonnes fricatives finales en français du Québec (On final fricative consonant voicing in Quebec French)
Josiane Riverin-Coutlée

Cette étude s’intéresse aux indices acoustiques qui concourent à distinguer les fricatives non voisées /f s ʃ/ et voisées /v z ʒ/ en position de finale absolue en français du Québec. La durée de la consonne elle-même, celle de la voyelle accentuée précédente et le taux de voisement consonantique sont les indices acoustiques examinés. La durée intrinsèque des voyelles, caractéristique importante de la variété à l’étude, est prise en compte lors de l’analyse des résultats, qui indiquent que les deux groupes de consonnes se distinguent en tous points. Les consonnes voisées ont une durée plus courte, présentent un taux de voisement supérieur quoique moindre que celui rapporté dans la littérature antérieure, et allongent les segments vocaliques précédents. Ce dernier phénomène se produit même lorsque la voyelle est intrinsèquement longue, révélant la robustesse de l’effet allongeant des consonnes voisées et l’extensibilité de la durée vocalique en français québécois.

pdf bib
Imprécision dans la production des voyelles : un potentiel marqueur infraclinique dans la maladie de Parkinson (Imprecision of vowel production: a potential subclinical marker in Parkinson’s disease)
Virginie Roland | Véronique Delvaux | Kathy Huet | Myriam Piccaluga | Bernard Harmegnies

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative qui affecte le système neuro-moteur. Une grande variété de troubles de la parole, généralement regroupés sous les termes de dysarthrie hypokinétique, peuvent apparaitre. Dans cette contribution, nous présentons les résultats d’une étude acoustique comparative de la production de voyelles par 63 locuteurs MP dysarthriques et non dysarthriques, avec 35 locuteurs sains. Notre objectif est d’étudier la production de voyelles isolées afin de répondre à la question : l’imprécision dans la production des voyelles peut-elle être considérée comme un marqueur infraclinique de la dysarthrie ?

pdf bib
Modèles de l’enrouement de la voix (Models of vocal roughness )
Jean Schoentgen | Philipp Aichinger | Francis Grenez

L’objectif est l’étude des causes des dispériodicités des voix du type 1 qui sont pseudo-périodiques et monophoniques. Un modèle qui explique quantitativement les perturbations des durées de cycles glottiques fait appel aux fluctuations de la tension du muscle vocal. Or, ces fluctuations n’expliquent pas l’enrouement qui peut faire suite à une charge vocale ou une laryngite légère, par exemple. C’est pourquoi, nous discutons plusieurs modèles qui montrent qu’une redistribution des amplitudes vibratoires entre le corps et la couverture du pli module les perturbations qui trouvent leur origine au niveau du muscle vocal. Des simulations à l’aide d’un modèle corps-couverture suggèrent ainsi que les perturbations des durées des cycles glottiques augmentent avec une redistribution des amplitudes vibratoires de la couverture vers le muscle suite à une redistribution des masses vibrantes du muscle vers la couverture.

pdf bib
La « voyelle apicale » n’est pas une voyelle : étude acoustique et articulatoire de la voyelle apicale en chinois de Jixi (The ‘apical vowel’ is not a vowel: An acoustic and articulatory study of the apical vowel in Jixi-Hui Chinese)
Bowei Shao | Rachid Ridouane

Cette étude s’intéresse à la « voyelle apicale », notée /z/, telle qu’elle est attestée en chinois de Jixi. L’objectif est de déterminer sa nature phonétique sur la base de données acoustiques et articulatoires. Phonologiquement, ce segment est un phonème distinct qui s’oppose à /i/ dont il est issu diachroniquement. Il est exclusivement attesté en position noyau de syllabe où il constitue une unité porteuse de ton. Sur le plan articulatoire, les données ultrasoniques démontrent que, quand il est précédé de consonnes bilabiales /p, ph, m/, il présente un geste articulatoire semblable à celui de la fricative alvéolaire /s/. Ce geste est réalisé de manière anticipatoire durant la tenue des bilabiales. Une des conséquences de cette réalisation est que le relâchement de /ph/ présente les mêmes caractéristiques acoustiques que le bruit de friction de la fricative /s/, comme l’atteste la ressemblance de leur centre de gravité. Ces résultats montrent que la voyelle apicale en chinois de Jixi est mieux définie, au moins du point de vue phonétique, comme une fricative alvéolaire.

pdf bib
Symbolisme phonétique du genre dans les prénoms français (Sex-biased sound symbolism in French first names)
Alexandre Suire | Alba Bossoms Mesa | Michel Raymond | Melissa Barkat-Defradas

Le symbolisme phonétique suggère un lien naturel entre les sons et la signification d’un mot. Les prénoms constituent d’excellents candidats afin d’étudier ces relations selon les prédictions de la théorie « code-fréquence », selon laquelle les sons de basses fréquences sont perceptivement associés à une large corpulence et par extension à la masculinité, tandis que les sons de hautes fréquences sont associés à la petitesse et à la féminité. En analysant les prénoms français attribués entre 1900 et 2009, nous avons confirmé ces prédictions en observant une différence significative de la qualité de la voyelle sur la syllabe perceptivement proéminente : les prénoms masculins exhibent plus fréquemment des voyelles de basses fréquences (e.g. /o/) tandis que les prénoms féminins attestent plus souvent des voyelles de hautes fréquences (e.g. /i/).

pdf bib
Caractérisation des plosives finales dans des langues d’Asie : une étude multilingue du non relâchement (Characterization of Stop Consonants in Asian Languages: A two-language Study of Unreleased)
Thi-Thuy-Hien Tran | Nathalie Vallée | Christophe Savariaux | Inyoung Kim | Sunhee Kim

Cette étude propose de caractériser le non relâchement des plosives finales /p, t, k/ de deux langues d’Asie, tonale (vietnamien) et non tonale (coréen), du point de vue aérodynamique et glottographique. Le comportement glottique (ouverture et fermeture de la glotte, position verticale du larynx) a été examiné en synchronisation avec les valeurs de débits d’air (oral et nasal) pendant les phases de la réalisation consonantique. Les résultats mettent en évidence (1) l’absence de relâchement nasal après l’occlusion de la plosive finale pouvant entraîner une baisse de la pression intraorale, (2) que le larynx s’abaisse systématiquement durant la tenue de la consonne. Cette stratégie de réalisation va dans le sens de notre hypothèse selon laquelle les plosives non relâchées sont produites avec un mécanisme permettant de diminuer la pression intraorale de manière à minimiser le coût articulatoire de la tenue de la closion avec, pour conséquence acoustique, l’absence de burst.

pdf bib
Capacités d’apprentissage phonétique chez des patients aphasiques francophones : étude de cas (Phonetic learning abilities in French-Speaking aphasic patients : a case study)
Clémence Verhaegen | Véronique Delvaux | Kathy Huet | Sophie Fagniart | Myriam Piccaluga | Bernard Harmegnies

Cette étude explore les capacités de patients aphasiques, présentant des troubles phonologicophonétiques, notamment des difficultés de coordination temporelle entre les articulateurs, à acquérir une variante phonétique, non familière dans leur langue, nécessitant l’adoption de nouveaux schèmes articulatoires. 4 patients aphasiques, de langue maternelle française, ont participé à la présente étude, ainsi que 36 participants contrôles. Au cours du paradigme d’apprentissage, la tâche principale consistait à répéter des non-mots C[t]V[a], dont le VOT est de 60ms et ce à 3 reprises : avant toute intervention, puis après un « entraînement » en perceptiontâche de discrimination de 5 non-mots CV dont le VOT variait entre 20 et 100ms, enfin après un « entraînement » en production-tâche de répétition de ces 5 non-mots. Les participants étaient par ailleurs amenés à effectuer une tâche de calibration, destinée à évaluer leur VOT en français. Les patients présentent une plus grande variabilité des durées de VOT. Trois patients sur quatre montrent des valeurs de VOT plus longues entre la calibration et les tâches de répétition de VOT60ms indiquant des capacités d’apprentissage phonétique. Les liens entre ces observations et les profils des patients, ainsi que les implications pour la rééducation du langage, seront discutés.

pdf bib
Qualité vocale dans l’acquisition d’une langue étrangère : le cas des apprenants sinophones en FLE (Voice quality in the second language acquisition: The case of Chinese learners of French as Foreign Language)
Dongjun Wei | Mohamed Embarki

L’étude porte sur les configurations de la qualité vocale de huit apprenants sinophones qui parlent en mandarin dans une tâche de production de La bise et le soleil en L1 chinois et L2 français. Une comparaison est faite avec la lecture en français de quatre locuteurs natifs du français. Les corpus chinois/français sont utilisés pour recueillir les impressions d’auditeurs français sur la qualitévocale des apprenants sinophones. Des enregistrements vidéo ont étéégalement réalisés en L1 chinois et L2 français par les mêmes apprenants. Les données subjectives récoltées conformément à la littérature indiquent des variations de configurations de la qualitévocale dans les deux langues. Les mesures acoustiques, Fo moyenne du texte lu et Fo moyenne de la voyelle [a], présentent dans les deux langues des variations ordonnées intra- et interindividuelles, entre lecture en L1 chinois et lecture en L2 français, et entre locuteurs L1 français et apprenants L2 français.

pdf bib
Réduction temporelle en français spontané : où se cache-t-elle ? Une étude des segments, des mots et séquences de mots fréquemment réduits ()
Yaru Wu | Martine Adda-Decker

Cette étude vise à proposer une méthode adaptée à l’étude de divers phénomènes de variation dans les grands corpus utilisant l’alignement automatique de la parole. Cette méthode est appliquée pour étudier la réduction temporelle en français spontané. Nous proposons de qualifier la réduction temporelle comme la réalisation de suites de segments courts consécutifs. Environ 14% du corpus est considéré comme réduit. Les résultats de l’alignement montrent que ces zones impliquent le plus souvent plus d’un mot (81%), et que sinon, la position interne du mot est la plus concernée. Parmi les exemples de suites de mots les plus réduits, on trouve des locutions utilisées comme des marqueurs discursifs.

pdf bib
Les variations du schwa transitionnel en tachlhit : Une analyse acoustique (Variations of transitional schwa in Tashlhiyt: an acoustic analysis)
Minmin Yang | Rachid Ridouane

Les caractéristiques temporelles et spectrales du schwa transitionnel en tachlhit sont analysées dans cette étude. Nous avons examiné 18 items du type C1C2VC afin d’explorer comment la durée et la qualité de ce vocoïde sont affectées par le contexte consonantique et vocalique avoisinant. Les résultats obtenus à partir de la réalisation de 7 locuteurs natifs montrent que la durée du schwa est beaucoup plus court comparées aux voyelles pleines. Alors que cette durée varie peu selon le contexte, la qualité du schwa peut être affectée par une combinaison de facteurs incluant la nature de la voyelle qui suit, ainsi que le lieu et le mode d’articulation des consonnes adjacentes. Ces variations sont observées pour F1, F2 et F3, et la plupart d’entre elles peuvent être prédites selon que la consonne qui suit est une occlusive emphatique ou une sonante battue.

pdf bib
Effets du sexe et de la langue parlée sur la production de la parole chez les locuteurs coréens et français (Effects of sex and language spoken on speech production among Korean and French speakers)
Dayeon Yoon | Nicolas Audibert | Cécile Fougeron

Cette étude a pour but d’examiner l’effet du sexe et de la langue sur la production de la parole lue des locuteurs coréens et français. Dix paramètres acoustiques sont utilisés pour caractériser trois grandes dimensions : la voix (moyenne et écart-type de la F0, pente de LTAS et CPPs) ; les résonances du conduit vocal (F1 et F2 de /a/ et /i/) ; la gestion temporelle (débit de parole et articulatoire). Comme attendu, on observe une interaction entre sexe et langue sur la plupart des paramètres acoustiques supposés différencier les voix de femmes de celles d’hommes. Seuls le F1 de /i/ et la gestion temporelle ne montrent pas d’interaction entre sexe et langue. Ces résultats suggèrent que la différenciation de la voix entre sexes dépend de la langue parlée.

pdf bib
Étude des caractéristiques spatio-temporelles de la production de la parole chez des patients glossectomisés (An acoustic study of spatio-temporal characteristics of speech production in glossectomised patients)
Hasna Zaouali | Béatrice Vaxelaire | Christian Debry | Rudolph Sock

Cette étude porte sur les caractéristiques spatio-temporelles de la production de séquences VCV par des patients glossectomisés suite à un cancer endo-buccal. Plus précisément, il s’agit d’analyser les différents paramètres acoustiques (V1, VOT, VTT, silence, occlusion, V2), cette analyse nous permettra de rendre compte des conséquences d’une glossectomie sur le timing des gestes articulatoires (Sock, 1998). Dix patients ont été enregistrés sur plusieurs phases pré- et postchirurgicales ; il s’agit donc d’une étude longitudinale. Le corpus étudié est composé de huit séquences de type VCV. L’objectif est principalement d’observer à partir du signal acoustique, différents événements acoustiques interprétables directement en termes articulatoires, en tentant ainsi de remonter aux configurations articulatoires. L’analyse statistique a montré des modifications significatives au niveau de la durée pour toutes les variables mesurées lors des phases d’enregistrements post-chirurgicales. En effet, une amélioration dans la production des séquences apparaît progressivement avec le temps et la réhabilitation orthophonique qui se manifeste pour certains patients par un retour aux valeurs initialement relevées lors de la phase pré-chirurgicale.

pdf bib
Perception des tons du mandarin par les apprenants français : effets des contextes segmental et syllabique (In the present study, we report two experiments aimed at exploring the contributions of segmental and syllabic contexts to French learners’ perception of Mandarin tones)
Qing Zhou | Didier Demolin

Dans la présente étude, nous rapportons deux expériences visant à explorer les contributions des contextes segmental et syllabique à la perception des tons du mandarin par les apprenants français. Dans la première, des stimuli monosyllabiques produits naturellement, composés de 9 attaques ([ø(zéro), p, t, tʰ, tɕ, ɕ, tʂ, tʂʰ, m]) et 2 rimes ([i, ɑu]), ont été identifiés par 19 apprenants français de mandarin de niveau débutant et 18 auditeurs de langue maternelle mandarin. Dans la deuxième, les stimuli composés de 6 types de syllabes (V, VV, VN, CV, CVV, CVN) ont été catégorisés par deux autres groupes d’auditeurs. Nos résultats montrent que contrairement aux auditeurs natifs, la perception tonale des apprenants français est influencée de manière significative non seulement par les caractéristiques tonales, mais aussi par les attaque-, rime- and syllabe-types. Cela suggère que les études d’acquisition des tons L2 devraient prendre en compte non seulement le système tonal de la L2, mais aussi le système phonologique segmental de la L2.

up

bib (full) Actes de la 6e conférence conjointe Journées d'Études sur la Parole (JEP, 33e édition), Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN, 27e édition), Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RÉCITAL, 22e édition). Volume 2 : Traitement Automatique des Langues Naturelles

pdf bib
Actes de la 6e conférence conjointe Journées d'Études sur la Parole (JEP, 33e édition), Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN, 27e édition), Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RÉCITAL, 22e édition). Volume 2 : Traitement Automatique des Langues Naturelles
Christophe Benzitoun | Chloé Braud | Laurine Huber | David Langlois | Slim Ouni | Sylvain Pogodalla | Stéphane Schneider

pdf bib
Approche de génération de réponse à base de transformers (Transformer based approach for answer generation)
Imen Akermi | Johannes Heinecke | Frédéric Herledan

Cet article présente une approche non-supervisée basée sur les modèles Transformer pour la génération du langage naturel dans le cadre des systèmes de question-réponse. Cette approche permettrait de remédier à la problématique de génération de réponse trop courte ou trop longue sans avoir recours à des données annotées. Cette approche montre des résultats prometteurs pour l’anglais et le français.

pdf bib
Investigation par méthodes d’apprentissage des spécificités langagières propres aux personnes avec schizophrénie (Investigating Learning Methods Applied to Language Specificity of Persons with Schizophrenia)
Maxime Amblard | Chloé Braud | Chuyuan Li | Caroline Demily | Nicolas Franck | Michel Musiol

Nous présentons des expériences visant à identifier automatiquement des patients présentant des symptômes de schizophrénie dans des conversations contrôlées entre patients et psychothérapeutes. Nous fusionnons l’ensemble des tours de parole de chaque interlocuteur et entraînons des modèles de classification utilisant des informations lexicales, morphologiques et syntaxiques. Cette étude est la première du genre sur le français et obtient des résultats comparables à celles sur l’anglais. Nos premières expériences tendent à montrer que la parole des personnes avec schizophrénie se distingue de celle des témoins : le meilleur modèle obtient une exactitude de 93,66%. Des informations plus riches seront cependant nécessaires pour parvenir à un modèle robuste.

pdf bib
Classification de relations pour l’intelligence économique et concurrentielle (Relation Classification for Competitive and Economic Intelligence )
Hadjer Khaldi | Amine Abdaoui | Farah Benamara | Grégoire Sigel | Nathalie Aussenac-Gilles

L’extraction de relations reliant des entités par des liens sémantiques à partir de texte a fait l’objet de nombreux travaux visant à extraire des relations génériques comme l’hyperonymie ou spécifiques comme des relations entre gènes et protéines. Dans cet article, nous nous intéressons aux relations économiques entre deux entités nommées de type organisation à partir de textes issus du web. Ce type de relation, encore peu étudié dans la littérature, a pour but l’identification des liens entre les acteurs d’un secteur d’activité afin d’analyser leurs écosystèmes économiques. Nous présentons B IZ R EL, le premier corpus français annoté en relations économiques, ainsi qu’une approche supervisée à base de différentes architectures neuronales pour la classification de ces relations. L’évaluation de ces modèles montre des résultats très encourageants, ce qui est un premier pas vers l’intelligence économique et concurrentielle à partir de textes pour le français.

pdf bib
Représentation dynamique et spécifique du contexte textuel pour l’extraction d’événements (Dynamic and specific textual context representation for event extraction)
Dorian Kodelja | Romaric Besançon | Olivier Ferret

Dans cet article, focalisé sur l’extraction supervisée de mentions d’événements dans les textes, nous proposons d’étendre un modèle opérant au niveau phrastique et reposant sur une architecture neuronale de convolution de graphe exploitant les dépendances syntaxiques. Nous y intégrons pour ce faire un contexte plus large au travers de la représentation de phrases distantes sélectionnées sur la base de relations de coréférence entre entités. En outre, nous montrons l’intérêt d’une telle intégration au travers d’évaluations menées sur le corpus de référence TAC Event 2015.

pdf bib
Les modèles de langue contextuels Camembert pour le français : impact de la taille et de l’hétérogénéité des données d’entrainement (C AMEM BERT Contextual Language Models for French: Impact of Training Data Size and Heterogeneity )
Louis Martin | Benjamin Muller | Pedro Javier Ortiz Suárez | Yoann Dupont | Laurent Romary | Éric Villemonte de la Clergerie | Benoît Sagot | Djamé Seddah

Les modèles de langue neuronaux contextuels sont désormais omniprésents en traitement automatique des langues. Jusqu’à récemment, la plupart des modèles disponibles ont été entraînés soit sur des données en anglais, soit sur la concaténation de données dans plusieurs langues. L’utilisation pratique de ces modèles — dans toutes les langues sauf l’anglais — était donc limitée. La sortie récente de plusieurs modèles monolingues fondés sur BERT (Devlin et al., 2019), notamment pour le français, a démontré l’intérêt de ces modèles en améliorant l’état de l’art pour toutes les tâches évaluées. Dans cet article, à partir d’expériences menées sur CamemBERT (Martin et al., 2019), nous montrons que l’utilisation de données à haute variabilité est préférable à des données plus uniformes. De façon plus surprenante, nous montrons que l’utilisation d’un ensemble relativement petit de données issues du web (4Go) donne des résultats aussi bons que ceux obtenus à partir d’ensembles de données plus grands de deux ordres de grandeurs (138Go).

pdf bib
Génération automatique de définitions pour le français (Definition Modeling in French)
Timothee Mickus | Mathieu Constant | Denis Paperno

La génération de définitions est une tâche récente qui vise à produire des définitions lexicographiques à partir de plongements lexicaux. Nous remarquons deux lacunes : (i) l’état de l’art actuel ne s’est penché que sur l’anglais et le chinois, et (ii) l’utilisation escomptée en tant que méthode d’évaluation des plongements lexicaux doit encore être vérifiée. Pour y remédier, nous proposons un jeu de données pour la génération de définitions en français, ainsi qu’une évaluation des performances d’un modèle de génération de définitions simple selon les plongements lexicaux fournis en entrée.

pdf bib
Du bon usage d’ingrédients linguistiques spéciaux pour classer des recettes exceptionnelles (Using Special Linguistic Ingredients to Classify Exceptional Recipes )
Elham Mohammadi | Louis Marceau | Eric Charton | Leila Kosseim | Luka Nerima | Marie-Jean Meurs

Nous présentons un modèle d’apprentissage automatique qui combine modèles neuronaux et linguistiques pour traiter les tâches de classification dans lesquelles la distribution des étiquettes des instances est déséquilibrée. Les performances de ce modèle sont mesurées à l’aide d’expériences menées sur les tâches de classification de recettes de cuisine de la campagne DEFT 2013 (Grouin et al., 2013). Nous montrons que les plongements lexicaux (word embeddings) associés à des méthodes d’apprentissage profond obtiennent de meilleures performances que tous les algorithmes déployés lors de la campagne DEFT. Nous montrons aussi que ces mêmes classifieurs avec plongements lexicaux peuvent gagner en performance lorsqu’un modèle linguistique est ajouté au modèle neuronal. Nous observons que l’ajout d’un modèle linguistique au modèle neuronal améliore les performances de classification sur les classes rares.

pdf bib
Étude sur le résumé comparatif grâce aux plongements de mots (Comparative summarization study using word embeddings)
Valentin Nyzam | Aurélien Bossard

Dans cet article, nous présentons une nouvelle méthode de résumé automatique comparatif. Ce type de résumé a pour objectif de permettre de saisir rapidement les différences d’information entre deux jeux de documents. En raison de l’absence de ressources disponibles pour cette tâche, nous avons composé un corpus d’évaluation. Nous présentons à la fois la méthodologie de son élaboration ainsi que le corpus lui-même. Notre méthode utilise les avancées récentes dans le calcul de similarité entre phrases afin de détecter les informations comparatives. Nous montrons que sur ce corpus, notre méthode est comparable en termes de qualité de résultats à une méthode de l’état de l’art, tout en réduisant d’un facteur dix le temps de calcul, la rendant donc exploitable dans le cadre de l’aide à l’analyse de documents.

pdf bib
Réseaux de neurones pour la résolution d’analogies entre phrases en traduction automatique par l’exemple (Neural networks for the resolution of analogies between sentences in EBMT )
Valentin Taillandier | Liyan Wang | Yves Lepage

Cet article propose un modèle de réseau de neurones pour la résolution d’équations analogiques au niveau sémantique et entre phrases dans le cadre de la traduction automatique par l’exemple. Son originalité réside dans le fait qu’il fusionne les deux approches, directe et indirecte, de la traduction par l’exemple.

pdf bib
Impact de la structure logique des documents sur les modèles distributionnels : expérimentations sur le corpus TALN (Impact of document structure on distributional semantics models: a case study on NLP research articles )
Ludovic Tanguy | Cécile Fabre | Yoann Bard

Nous présentons une expérience visant à mesurer en quoi la structure logique d’un document impacte les représentations lexicales dans les modèles de sémantique distributionnelle. En nous basant sur des documents structurés (articles de recherche en TAL) nous comparons des modèles construits sur des corpus obtenus par suppression de certaines parties des textes du corpus : titres de section, résumés, introductions et conclusions. Nous montrons que malgré des différences selon les parties et le lexique pris en compte, ces zones réputées particulièrement informatives du contenu d’un article ont un impact globalement moins significatif que le reste du texte sur la construction du modèle.

pdf bib
Prédire automatiquement les intentions du locuteur dans des questions issues du discours oral spontané (Automatically predicting the speaker’s intentions in questions from spontaneous oral speech)
Angèle Barbedette | Iris Eshkol-Taravella

Cette étude porte sur la classification automatique des intentions exprimées dans des questions issues d’un corpus d’échanges oraux spontanés. Nous proposons une typologie dans laquelle nous distinguons trois classes d’intentions (AVIS, VOLONTÉ et DOUTE). Après plusieurs prétraitements et ajouts de traits lexicaux aux données (lexiques, nombre de mots et de caractères), nous implémentons un algorithme de classification automatique et nous en présentons et évaluons les résultats qui atteignent une F-mesure de 0,62. Nous proposons ensuite une interprétation de ceux-ci, basée sur une comparaison entre les expériences menées et des mesures liées aux traits linguistiques intégrés avant la tâche de classification.

pdf bib
Réduire l’effort humain d’amélioration des ressources lexicales grâce aux inférences (Reducing the Knowledge Resource Enhancement Human Effort through Inferences)
Nadia Bebeshina | Mathieu Lafourcade

Les inférences translingues représentent une piste intéressante pour la construction des ressources lexico-sémantiques multilingues. Cependant, la validation des éléments candidats nécessite un effort humain considérable. Nous décrivons une façon de construire des ressources lexico-sémantiques via des inférences monolingue et translingue. Son intérêt principal consiste à implémenter dans le contexte d’une ressource lexico-sémantique multilingue une approche où le processus de construction est un processus auto-apprenant car l’évaluation participe à la construction de celle-ci.

pdf bib
Extraction de thèmes d’un corpus de demandes de support pour un logiciel de relation citoyen (Topic extraction from a corpus of support requests for citizen relations software)
Mokhtar Boumedyen Billami | Christophe Bortolaso | Mustapha Derras

Nous nous intéressons dans cet article à l’extraction de thèmes (topics) à partir de commentaires textuels provenant des demandes de support de l’éditeur de logiciel Berger-Levrault. Le corpus de demandes analysé est celui d’un outil de gestion de la relation citoyen. Ce corpus n’est pas formaté et est peu structuré avec plusieurs locuteurs qui interviennent (le citoyen et un ou plusieurs techniciens support). Nous décrivons une étude expérimentale qui repose sur l’utilisation de deux systèmes. Le premier système applique une LDA (Allocation Dirichlet Latente), tandis que le second combine l’application d’une LDA avec l’algorithme k-Moyennes (k-Means). Nous comparons nos résultats avec un échantillon de ce corpus, annoté par un expert du domaine. Nos résultats montrent que nous obtenons une classification de meilleure qualité comparable avec celle effectuée manuellement par un expert en utilisant une combinaison LDA/k-Moyennes.

pdf bib
Recommandation d’âge pour des textes (Age recommendation for texts)
Alexis Blandin | Gwénolé Lecorvé | Delphine Battistelli | Aline Étienne

Cet article étudie une première tentative pour prédire une recommandation d’âge estimant à partir de quand un enfant pourrait comprendre un texte donné. À ce titre, nous présentons d’abord des descripteurs issus de divers domaines scientifiques, puis proposons différentes architectures de réseaux de neurones et les comparons sur un ensemble de données textuelles en français, dédiées à des publics jeune ou adulte. Pour contourner la faible quantité de données de ce type, nous étudions l’idée de prédire les âges au niveau de la phrase. Les expériences montrent que cette hypothèse, quoique forte, conduit d’ores et déjà à de bons résultats, meilleurs que ceux fournis par des experts psycholinguistes, y compris lorsque les phrases isolées sont remplacées par textes complets.

pdf bib
Traduire des corpus pour construire des modèles de traduction neuronaux : une solution pour toutes les langues peu dotées ? (Corpus Translation to Build Translation Models : a Solution for all Low-Resource Languages ?)
Raoul Blin

Nous comparons deux usages des langues pivots en traduction automatique neuronale pour des langues peu dotées. Nous nous intéressons au cas où il existe une langue pivot telle que les paires source-pivot et pivot-cible sont bien ou très bien dotées. Nous comparons la traduction séquentielle traditionnelle (source→pivot→cible) et la traduction à l’aide d’un modèle entraîné sur des corpus traduits à l’aide des langues pivot et cible. Les expériences sont menées sur trois langues sources (espagnol, allemand et japonais), une langue pivot (anglais) et une langue cible (français). Nous constatons que quelle que soit la proximité linguistique entre les langues source et pivot, le modèle entraîné sur corpus traduit a de meilleurs résultats que la traduction séquentielle, et bien sûr que la traduction directe.

pdf bib
Construction de plongements de concepts médicaux sans textes (Embedding medical concepts without texts)
Vincent Claveau

Dans le domaine médical, beaucoup d’outils du TAL reposent désormais sur des plongements de concepts issus de l’UMLS. Les approches existantes pour générer ces plongements nécessitent de grandes quantités de documents médicaux. Au contraire des ces approches, nous proposons dans cet article de nous appuyer sur les traductions en japonais, plus précisément en kanjis, disponibles dans l’UMLS pour générer ces plongements. Testée sur différents jeux d’évaluation proposés dans la littérature, notre approche, qui ne requiert donc aucun texte, donne de bons résultats comparativement à l’état-de-l’art. De plus, nous montrons qu’il est intéressant de les combiner avec les plongements – contextuels – existants.

pdf bib
Qu’apporte BERT à l’analyse syntaxique en constituants discontinus ? Une suite de tests pour évaluer les prédictions de structures syntaxiques discontinues en anglais (What does BERT contribute to discontinuous constituency parsing ? A test suite to evaluate discontinuous constituency structure predictions in English)
Maximin Coavoux

Cet article propose d’analyser les apports d’un modèle de langue pré-entraîné de type BERT (bidirectional encoder representations from transformers) à l’analyse syntaxique en constituants discontinus en anglais (PTB, Penn Treebank). Pour cela, nous réalisons une comparaison des erreurs d’un analyseur syntaxique dans deux configurations (i) avec un accès à BERT affiné lors de l’apprentissage (ii) sans accès à BERT (modèle n’utilisant que les données d’entraînement). Cette comparaison s’appuie sur la construction d’une suite de tests que nous rendons publique. Nous annotons les phrases de la section de validation du Penn Treebank avec des informations sur les phénomènes syntaxiques à l’origine des discontinuités. Ces annotations nous permettent de réaliser une évaluation fine des capacités syntaxiques de l’analyseur pour chaque phénomène cible. Nous montrons que malgré l’apport de BERT à la qualité des analyses (jusqu’à 95 en F1 ), certains phénomènes complexes ne sont toujours pas analysés de manière satisfaisante.

pdf bib
Sur l’impact des contraintes structurelles pour l’analyse en dépendances profondes fondée sur les graphes (On the impact of structural constraints for graph-based deep dependency parsing)
Caio Corro

Les algorithmes existants pour l’analyse en dépendances profondes fondée sur les graphes capables de garantir la connexité des structures produites ne couvrent pas les corpus du français. Nous proposons un nouvel algorithme qui couvre l’ensemble des structures possibles. Nous nous évaluons sur les corpus français FTB et Sequoia et observons un compromis entre la production de structures valides et la qualité des analyses.

pdf bib
L’expression des émotions dans les textes pour enfants : constitution d’un corpus annoté (Expressing emotions in texts for children: constitution of an annotated corpus)
Aline Étienne | Delphine Battistelli | Gwénolé Lecorvé

Cet article présente une typologie de divers modes d’expression linguistique des émotions, le schéma d’annotation sous Glozz qui implémente cette typologie et un corpus de textes journalistiques pour enfants annoté à l’aide de ce schéma. Ces travaux préliminaires s’insèrent dans le contexte d’une étude relative au développement des capacités langagières des enfants, en particulier de leur capacité à comprendre un texte selon des critères émotionnels.

pdf bib
Traduction automatique pour la normalisation du français du XVIIe siècle ()
Simon Gabay | Loïc Barrault

pdf bib
Prédire le niveau de langue d’apprenants d’anglais (Predict the language level for English learners)
Natalia Grabar | Thierry Hamon | Bert Cappelle | Cyril Grandin | Benoît Leclercq | Ilse Depraetere

L’apprentissage de la deuxième langue (L2) est un processus progressif dans lequel l’apprenant améliore sa maîtrise au fur et à mesure de l’apprentissage. L’analyse de productions d’apprenants intéresse les chercheurs et les enseignants car cela permet d’avoir une meilleure idée des difficultés et les facilités d’apprentissage et de faire des programmes didactiques plus adaptés. Cela peut également donner des indications sur les difficultés cognitives à maîtriser les notions grammaticales abstraites dans une nouvelle langue. Nous proposons de travailler sur un corpus de productions langagières d’apprenants d’anglais provenant de différents pays et donc ayant différentes langues maternelles (L1). Notre objectif consiste à catégoriser ces productions langagières selon six niveaux de langue (A1, A2, B1, B2, C1, C2). Nous utilisons différents ensembles de descripteurs, y compris les verbes et expressions modaux. Nous obtenons des résultats intéressants pour cette catégorisation multiclasse, ce qui indique qu’il existe des différences linguistiques inhérentes entre les différents niveaux.

pdf bib
TArC. Un corpus d’arabish tunisien
Elisa Gugliotta | Marco Dinarelli

TArC : Incrementally and Semi-Automatically Collecting a Tunisian arabish Corpus This article describes the collection process of the first morpho-syntactically annotated Tunisian arabish Corpus (TArC). Arabish is a spontaneous coding of Arabic Dialects (AD) in Latin characters and arithmographs (numbers used as letters). This code-system was developed by Arabic-speaking users of social media in order to facilitate the communication on digital devices. Arabish differs for each Arabic dialect and each arabish code-system is under-resourced. In the last few years, the attention of NLP on AD has considerably increased. TArC will be thus a useful support for different types of analyses, as well as for NLP tools training. In this article we will describe preliminary work on the TArC semi-automatic construction process and some of the first analyses on the corpus. In order to provide a complete overview of the challenges faced during the building process, we will present the main Tunisian dialect characteristics and its encoding in Tunisian arabish.

pdf bib
Segmentation automatique en périodes pour le français parlé (Automatic Period Segmentation of Oral French)
Natalia Kalashnikova | Iris Eshkol-Taravella | Loïc Grobol | François Delafontaine

Nous proposons la comparaison de deux méthodes de segmentation automatique du français parlé en périodes macro-syntaxiques, qui permettent d’analyser la syntaxe et la prosodie du discours. Nous comparons l’outil Analor (Avanzi et al., 2008) qui a été développé pour la segmentation des périodes prosodiques et les modèles de segmentations utilisant des CRF et des traits prosodiques et / ou morphosyntaxiques. Les résultats montrent qu’Analor divise le discours en plus petits segments prosodiques tandis que les modèles CRF détectent des segments plus larges que les périodes macro-syntaxiques. Cependant, les modèles CRF ont de meilleurs résultats qu’Analor en termes de F-mesure.

pdf bib
Les avis sur les restaurants à l’épreuve de l’apprentissage automatique (An Empirical Examination of Online Restaurant Reviews)
Hyun Jung Kang | Iris Eshkol-Taravella

Dans la fouille d’opinions, de nombreuses études portent sur l’extraction automatique des opinions positives ou négatives. Cependant les recherches ayant pour objet la fouille de suggestions et d’intentions sont moins importantes, malgré leur lien profond avec l’opinion. Cet article vise à détecter six catégories (opinion positive/mixte/négative, suggestion, intention, description) dans les avis en ligne sur les restaurants en exploitant deux méthodes : l’apprentissage de surface et l’apprentissage profond supervisés. Les performances obtenues pour chaque catégorie sont interprétées ensuite en tenant compte des spécificités du corpus traité.

pdf bib
Recherche de similarité thématique en temps réel au sein d’un débat en ligne (Thematic similarity real-time computation during an online debate)
Mathieu Lafourcade | Noémie-Fleur Sandillon-Rezer

Cet article se focalise sur l’utilisation d’un large réseau lexico-sémantique français pour le calcul de similarité thématique d’interventions au cours d’un débat en ligne dans les lycées, proche du temps réel. Pour cela, notre système extrait des informations sémantiques du réseau et crée à la volée des vecteurs enrichis pour chaque fragment de texte. Les données récupérées sont contextualisées via un algorithme de propagation. Les vecteurs résultat permettent aux fragments de texte d’être comparés. Notre méthode aide à trouver les thématiques émergentes des débats et à identifier des clusters d’opinion. La contrainte temps réel nous force à sélectionner précisément les informations que nous incluons, aussi bien pour les temps de calcul des vecteurs créés que la qualité de ceux-ci.

pdf bib
FlauBERT : des modèles de langue contextualisés pré-entraînés pour le français (FlauBERT : Unsupervised Language Model Pre-training for French)
Hang Le | Loïc Vial | Jibril Frej | Vincent Segonne | Maximin Coavoux | Benjamin Lecouteux | Alexandre Allauzen | Benoît Crabbé | Laurent Besacier | Didier Schwab

Les modèles de langue pré-entraînés sont désormais indispensables pour obtenir des résultats à l’état-de-l’art dans de nombreuses tâches du TALN. Tirant avantage de l’énorme quantité de textes bruts disponibles, ils permettent d’extraire des représentations continues des mots, contextualisées au niveau de la phrase. L’efficacité de ces représentations pour résoudre plusieurs tâches de TALN a été démontrée récemment pour l’anglais. Dans cet article, nous présentons et partageons FlauBERT, un ensemble de modèles appris sur un corpus français hétérogène et de taille importante. Des modèles de complexité différente sont entraînés à l’aide du nouveau supercalculateur Jean Zay du CNRS. Nous évaluons nos modèles de langue sur diverses tâches en français (classification de textes, paraphrase, inférence en langage naturel, analyse syntaxique, désambiguïsation automatique) et montrons qu’ils surpassent souvent les autres approches sur le référentiel d’évaluation FLUE également présenté ici.

pdf bib
Relation, es-tu là ? Détection de relations par LSTM pour améliorer l’extraction de relations (Relation, are you there ? LSTM-based relation detection to improve knowledge extraction )
Cyrielle Mallart | Michel Le Nouy | Guillaume Gravier | Pascale Sébillot

De nombreuses méthodes d’extraction et de classification de relations ont été proposées et testées sur des données de référence. Cependant, dans des données réelles, le nombre de relations potentielles est énorme et les heuristiques souvent utilisées pour distinguer de vraies relations de co-occurrences fortuites ne détectent pas les signaux faibles pourtant importants. Dans cet article, nous étudions l’apport d’un modèle de détection de relations, identifiant si un couple d’entités dans une phrase exprime ou non une relation, en tant qu’étape préliminaire à la classification des relations. Notre modèle s’appuie sur le plus court chemin de dépendances entre deux entités, modélisé par un LSTM et combiné avec les types des entités. Sur la tâche de détection de relations, nous obtenons de meilleurs résultats qu’un modèle état de l’art pour la classification de relations, avec une robustesse accrue aux relations inédites. Nous montrons aussi qu’une détection binaire en amont d’un modèle de classification améliore significativement ce dernier.

pdf bib
Analyse automatique en cadres sémantiques pour l’apprentissage de modèles de compréhension de texte (Semantic Frame Parsing for training Machine Reading Comprehension models)
Gabriel Marzinotto | Delphine Charlet | Géraldine Damnati | Frédéric Béchet

Dans le cadre de la compréhension automatique de documents, cet article propose une évaluation intrinsèque et extrinsèque d’un modèle d’analyse automatique en cadres sémantiques (Frames). Le modèle proposé est un modèle état de l’art à base de GRU bi-directionnel, enrichi par l’utilisation d’embeddings contextuels. Nous montrons qu’un modèle de compréhension de documents appris sur un corpus de triplets générés à partir d’un corpus analysé automatiquement avec l’analyseur en cadre sémantique présente des performances inférieures de seulement 2.5% en relatif par rapport à un modèle appris sur un corpus de triplets générés à partir d’un corpus analysé manuellement.

pdf bib
Analyse de sentiments des vidéos en dialecte algérien (Sentiment analysis of videos in Algerian dialect)
Mohamed Amine Menacer | Karima Abidi | Nouha Othman | Kamel Smaïli

La plupart des travaux existant sur l’analyse de sentiments traitent l’arabe standard moderne et ne prennent pas en considération les spécificités de l’arabe dialectal. Cet article présente un système d’analyse de sentiments de textes extraits de vidéos exprimées en dialecte algérien. Dans ce travail, nous avons deux défis à surmonter, la reconnaissance automatique de la parole pour le dialecte algérien et l’analyse de sentiments du texte reconnu. Le développement du système de reconnaissance automatique de la parole est basé sur un corpus oral restreint. Pour pallier le manque de données, nous proposons d’exploiter des données ayant un impact sur le dialecte algérien, à savoir l’arabe standard et le français. L’analyse de sentiments est fondée sur la détection automatique de la polarité des mots en fonction de leur proximité sémantique avec d’autres mots ayant une polarité prédéterminée.

pdf bib
VerNom : une base de paires morphologiques acquise sur très gros corpus (VerNom : a French derivational database acquired on a massive corpus)
Alice Missud | Pascal Amsili | Florence Villoing

Alors qu’une part active de la recherche en morphologie dérivationnelle s’intéresse à la compétition qui oppose les suffixations construisant des noms d’événement à partir de verbes (-age, -ment, -ion, -ure, -ance, -ade, -aison), l’accès à des données en large quantité devient nécessaire pour l’application de méthodes quantitatives. Dans l’optique de réunir des paires de verbes et de noms morphologiquement reliés dans le cadre de ces suffixations rivales, nous présentons VerNom, une base morphologique comprenant 25 857 paires verbe-nom, construite automatiquement à partir d’un corpus massif issu du web.

pdf bib
Étude des variations sémantiques à travers plusieurs dimensions (Studying semantic variations through several dimensions )
Syrielle Montariol | Alexandre Allauzen

Au sein d’une langue, l’usage des mots varie selon deux axes : diachronique (dimension temporelle) et synchronique (variation selon l’auteur, la communauté, la zone géographique... ). Dans ces travaux, nous proposons une méthode de détection et d’interprétation des variations d’usages des mots à travers ces différentes dimensions. Pour cela, nous exploitons les capacités d’une nouvelle ligne de plongements lexicaux contextualisés, en particulier le modèle BERT. Nous expérimentons sur un corpus de rapports financiers d’entreprises françaises, pour appréhender les enjeux et préoccupations propres à certaines périodes, acteurs et secteurs d’activités.

pdf bib
Identification des problèmes d’annotation pour l’extraction de relations (Identification of annotation problem for the relation extraction)
Tsanta Randriatsitohaina | Thierry Hamon

L’annotation d’un corpus est une tâche difficile et laborieuse, notamment sur des textes de spécialité comme les textes biomédicaux. Ainsi, dans un contexte comme l’extraction des interactions alimentmédicament (FDI), l’annotation du corpus POMELO a été réalisée par un seul annotateur et présente des risques d’erreur. Dans cet article, nous proposons d’identifier ces problèmes d’annotation en utilisant un corpus Silver Standard (CSS) que nous établissons à partir d’un vote majoritaire parmi les annotations proposées par des modèles entraînés sur un domaine similaire (interaction médicamentmédicament – DDI) et l’annotation manuelle à évaluer. Les résultats obtenus montrent que l’annotation dans POMELO est considérablement éloignée du CSS. L’analyse des erreurs permet d’en identifier les principales causes et de proposer des solutions pour corriger l’annotation existante.

pdf bib
Simplification automatique de texte dans un contexte de faibles ressources (Automatic Text Simplification : Approaching the Problem in Low Resource Settings for French)
Sadaf Abdul Rauf | Anne-Laure Ligozat | Francois Yvon | Gabriel Illouz | Thierry Hamon

La simplification de textes a émergé comme un sous-domaine actif du traitement automatique des langues, du fait des problèmes pratiques et théoriques qu’elle permet d’aborder, ainsi que de ses nombreuses applications pratiques. Des corpus de simplification sont nécessaires pour entrainer des systèmes de simplification automatique ; ces ressources sont toutefois rares et n’existent que pour un petit nombre de langues. Nous montrons ici que dans un contexte où les ressources pour la simplification sont rares, il reste néanmoins possible de construire des systèmes de simplification, en ayant recours à des corpus synthétiques, par exemple obtenus par traduction automatique, et nous évaluons diverses manières de les constituer.

pdf bib
Représentation sémantique des familles dérivationnelles au moyen de frames morphosémantiques (Semantic representation of derivational families by means of morphosemantic frames )
Daniele Sanacore | Nabil Hathout | Fiammetta Namer

L’article présente un formalisme de représentation des relations morphologiques dérivationnelles inspiré de la Sémantique des Frames. La description morphosémantique y est réalisée au niveau des familles dérivationnelles au moyen de frames morphosémantiques dans lesquels les lexèmes sont définis les uns relativement aux autres. Les frames morphosémantiques permettent de rendre compte de la structure paradigmatique du lexique morphologique par l’alignement des familles qui présentent les mêmes oppositions de sens. La seconde partie de l’article est consacrée aux données qui seront utilisées pour produire (semi-) automatiquement ces représentations.

pdf bib
Modèle neuronal pour la résolution de la coréférence dans les dossiers médicaux électroniques (Neural approach for coreference resolution in electronic health records )
Julien Tourille | Olivier Ferret | Aurélie Névéol | Xavier Tannier

La résolution de la coréférence est un élément essentiel pour la constitution automatique de chronologies médicales à partir des dossiers médicaux électroniques. Dans ce travail, nous présentons une approche neuronale pour la résolution de la coréférence dans des textes médicaux écrits en anglais pour les entités générales et cliniques en nous évaluant dans le cadre de référence pour cette tâche que constitue la tâche 1C de la campagne i2b2 2011.

pdf bib
Un corpus d’évaluation pour un système de simplification discursive (An Evaluation Corpus for Automatic Discourse Simplification)
Rodrigo Wilkens | Amalia Todirascu

Nous présentons un nouveau corpus simplifié, disponible en français pour l’évaluation d’un système de simplification discursive. Ce système utilise des chaînes de référence pour simplifier et pour préserver la cohésion textuelle après simplification. Nous présentons la méthodologie de collecte de corpus (via un formulaire, qui recueille les simplifications manuelles faites par des participants experts), les règles présentées dans le guide, une analyse des types de simplifications et une évaluation de notre corpus, par comparaison avec la sortie du système de simplification automatique.

pdf bib
La réécriture monolingue ou bilingue facilite-t-elle la compréhension ? (Does monolingual or bilingual rewriting facilitate comprehension ?)
Yuming Zhai | Gabriel Illouz | Anne Vilnat

La capacité en compréhension écrite est importante à développer pour les apprenants de langues étrangères. Cet article présente une expérience pour vérifier si les paraphrases fournies en contexte facilitent la compréhension des apprenants. Les paraphrases ont été extraites automatiquement d’un corpus parallèle bilingue. Suite à l’analyse des résultats, nous proposons des pistes d’enrichissement d’un outil conçu préalablement, pour automatiser la sélection de réécritures dans un futur travail, tout en caractérisant mieux différents types de réécritures.

up

bib (full) Actes de la 6e conférence conjointe Journées d'Études sur la Parole (JEP, 33e édition), Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN, 27e édition), Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RÉCITAL, 22e édition). Volume 3 : Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le TAL

pdf bib
Actes de la 6e conférence conjointe Journées d'Études sur la Parole (JEP, 33e édition), Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN, 27e édition), Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RÉCITAL, 22e édition). Volume 3 : Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le TAL
Christophe Benzitoun | Chloé Braud | Laurine Huber | David Langlois | Slim Ouni | Sylvain Pogodalla | Stéphane Schneider

pdf bib
Segmentation de texte non-supervisée pour la détection de thématiques à l’aide de plongements lexicaux (Unsupervised text segmentation for topic detection using embeddings )
Alexandra Benamar

Cet article présente les principales méthodes de segmentation automatique de documents textuels spécifiques. La tâche de segmentation thématique de texte consiste à analyser un document pour en extraire des sections cohérentes. Les méthodes de segmentation non supervisées cherchent à optimiser une fonction de probabilité de segmentation ou une fonction de similarité qui peut être calculée entre les blocs ou au sein des blocs. Elles sont réparties en trois catégories : les méthodes statistiques, les méthodes à base de graphes et les approches neuronales. Parmi les approches neuronales utilisées, nous nous intéressons tout particulièrement à celles qui utilisent des plongements lexicaux pour représenter des phrases et définir des segments thématiques. Tout d’abord, nous montrons que les plongements lexicaux permettent une amélioration nette des performances par rapport à des méthodes statistiques. Ensuite, nous évaluons l’impact du choix de la représentation vectorielle des phrases pour cette tâche de segmentation non supervisée.

pdf bib
Spécificités des erreurs d’orthographe des personnes dyslexiques : analyse d’un corpus de productions écrites (What are the characteristics of spelling errors made by dyslexics: an analysis of errors based on written corpora)
Johana Bodard

Cet article présente un travail d’analyse des erreurs d’orthographe de personnes dyslexiques à partir de corpus écrits en langue française. L’objectif de cette analyse est d’étudier la fréquence et les caractéristiques des erreurs afin de guider le développement de modules de correction orthographique spécifiques. Les résultats de cette analyse sont comparés aux travaux déjà réalisés en français, anglais et espagnol.

pdf bib
Ré-entraîner ou entraîner soi-même ? Stratégies de pré-entraînement de BERT en domaine médical (Re-train or train from scratch ? Pre-training strategies for BERT in the medical domain )
Hicham El Boukkouri

Les modèles BERT employés en domaine spécialisé semblent tous découler d’une stratégie assez simple : utiliser le modèle BERT originel comme initialisation puis poursuivre l’entraînement de celuici sur un corpus spécialisé. Il est clair que cette approche aboutit à des modèles plutôt performants (e.g. BioBERT (Lee et al., 2020), SciBERT (Beltagy et al., 2019), BlueBERT (Peng et al., 2019)). Cependant, il paraît raisonnable de penser qu’entraîner un modèle directement sur un corpus spécialisé, en employant un vocabulaire spécialisé, puisse aboutir à des plongements mieux adaptés au domaine et donc faire progresser les performances. Afin de tester cette hypothèse, nous entraînons des modèles BERT à partir de zéro en testant différentes configurations mêlant corpus généraux et corpus médicaux et biomédicaux. Sur la base d’évaluations menées sur quatre tâches différentes, nous constatons que le corpus de départ influence peu la performance d’un modèle BERT lorsque celui-ci est ré-entraîné sur un corpus médical.

pdf bib
Évaluation systématique d’une méthode commune de génération (Systematic evaluation of a common generation method)
Hugo Boulanger

Avec l’augmentation de l’utilisation du traitement automatique des langues arrivent plusieurs problèmes dont l’absence de données dans les nouveaux domaines. Certaines approches d’apprentissage tel que l’apprentissage zero-shot ou par transfert tentent de résoudre ces problèmes. Une solution idéale serait de générer des données annotées à partir de bases de connaissances des domaines d’intérêt. Le but de notre travail est d’évaluer une méthode de génération simple et de trouver les critères permettant de la mettre en oeuvre correctement. Pour cela, nous comparons les performances d’un modèle obtenu sur des tâches d’annotation quand il est entraîné sur des données réelles ou sur des données générées. Grâce aux résultats obtenus et à des analyses effectuées sur les données, nous avons pu déterminer des bonnes pratiques d’utilisation de cette méthode de génération sur la tâche d’annotation.

pdf bib
Analyse de la régulation de la longueur dans un système neuronal de compression de phrase : une étude du modèle LenInit (Investigating Length Regulation in a Sentence Compression Neural System : a Study on the LenInit Model)
François Buet

La simplification de phrase vise à réduire la complexité d’une phrase tout en retenant son sens initial et sa grammaticalité. En pratique, il est souvent attendu que la phrase produite soit plus courte que la phrase d’origine, et les modèles qui intègrent un contrôle explicite de la longueur de sortie revêtent un intérêt particulier. Dans la continuité de la littérature dédiée à la compréhension du comportement des systèmes neuronaux, nous examinons dans cet article les mécanismes de régulation de longueur d’un encodeur-décodeur RNN appliqué à la compression de phrase, en étudiant spécifiquement le cas du modèle LenInit. Notre analyse met en évidence la coexistence de deux influences distinctes au cours du décodage : celle du contrôle explicite de la longueur, et celle du modèle de langue du décodeur.

pdf bib
Exploitation de modèles distributionnels pour l’étude de la nomination dans un corpus d’interviews politiques (Speaker-specific semantic variation representations using vector space models)
Manon Cassier

En analyse de discours (AD), la nomination désigne la recatégorisation du référent par le locuteur à travers l’usage d’un nouveau nom ou d’un nom modifié. Parfois utilisé pour influencer l’autre sur sa vision de voir le monde, ce phénomène sert d’indice sur l’idéologie du locuteur voire, en contexte adéquat, sur son affiliation politique. L’AD ne dispose pas à ce jour d’outils en mesure d’appréhender efficacement ce qui relève ou non de l’idéologie ou d’une visée argumentative face à une simple réutilisation de mots dont le sens est déjà consensuel. Dans le cadre d’une thèse entre AD et TAL, nous nous intéressons à l’exploitation de modèles distributionnels pour repérer de manière automatique ces variations de sens en discours dans un corpus d’interviews politiques. Dans cet article, nous nous interrogeons sur l’impact de leurs paramètres d’entraînement pour de la désambiguïsation lexicale et explorons une méthode de représentation de la variation sémantique interdiscursive.

pdf bib
L’adaptabilité comme compétence pour les systèmes de dialogue orientés tâche (Adaptability as a skill for goal-oriented dialog systems)
Oralie Cattan

Étendre les capacités d’adaptabilité des systèmes à toujours plus de nouveaux domaines sans données de référence constitue une pierre d’achoppement de taille. Prendre en charge plus de contenus serviciels constitue un moyen de diversifier l’éventail des capacités de compréhension des systèmes de dialogue et apporterait un véritable intérêt pour les utilisateurs par la richesse des échanges qu’elle rendrait possibles. Pour favoriser les progrès dans ce sens, la huitième édition du défi Dialog State Tracking Challenge introduit des pistes exploratoires permettant d’évaluer les capacités de généralisation et d’habileté des systèmes à composer à la fois avec la nouveauté et avec plusieurs domaines de tâches complexes. L’objectif de cet article est de rendre compte des recherches du domaine et contribue à donner des éléments de réponse de manière à mieux comprendre les limites des systèmes actuels et les méthodes appropriées pour aborder ces défis.

pdf bib
Simplification de textes : un état de l’art (Text simplification (State of the art) This paper presents the state of the art on text simplification, in particular the two main types of approaches, namely rule-based approaches and statistical approaches (or data-driven))
Sofiane Elguendouze

Cet article présente l’état de l’art en simplification de textes et ses deux grandes familles d’approches, à savoir les approches à base de règles et les approches statistiques. Nous présentons, en particulier, les récentes approches neuronales et les architectures mises en place ainsi que les méthodes d’évaluation des systèmes de simplification.

pdf bib
Évolution phonologique des langues et réseaux de neurones : travaux préliminaires (Sound change and neural networks: preliminary experiments )
Clémentine Fourrier

La prédiction de cognats est une tâche clef de la linguistique historique et présente de nombreuses similitudes avec les tâches de traduction automatique. Cependant, alors que cette seconde discipline a vu fleurir l’utilisation de méthodes neuronales, celles-ci restent largement absentes des outils utilisés en linguistique historique. Dans ce papier, nous étudions donc la performance des méthodes neuronales utilisées en traduction (les réseaux encodeur-décodeur) pour la tâche de prédiction de cognats. Nous nous intéressons notamment aux types de données utilisables pour cet apprentissage et comparons les résultats obtenus, sur différents types de données, entre des méthodes statistiques et des méthodes neuronales. Nous montrons que l’apprentissage de correspondances phonétiques n’est possible que sur des paires de cognats, et que les méthodes statistiques et neuronales semblent avoir des forces et faiblesses complémentaires quant à ce qu’elles apprennent des données.

pdf bib
Comparing PTB and UD information for PDTB discourseconnective identification
Kelvin Han | Phyllicia Leavitt | Srilakshmi Balard

Our work on the automatic detection of English discourse connectives in the Penn Discourse Treebank (PDTB) shows that syntactic information from the Universal Dependencies (UD) framework is a viable alternative to that from the Penn Treebank (PTB) framework. In fact, we found minor increases when comparing between the use of gold standard PTB part-of-speech (POS) tag information and automatically parsed UD information. The former has traditionally been used for the task but there are now much more UD corpora and in many more languages than that available in the PTB framework. As such, this finding is promising for areas in discourse parsing such as in multilingual as well as under production settings, where gold standard PTB information may be scarce.

pdf bib
Transformations syntaxiques entre niveaux de simplification dans le corpus Newsela (Syntactic transformations between simplification levels in the Newsela corpus)
Rita Hijazi

La simplification de textes est une tâche complexe du traitement automatique des langues. Depuis quelques années, des corpus parallèles de textes originaux et simplifiés sont proposés, permettant d’apprendre différents types d’opérations de simplification à partir de corpus. Dans le but de pouvoir développer et évaluer des systèmes de simplification automatique de textes, cet article s’intéresse au corpus Newsela, un corpus parallèle de textes en langue anglaise avec quatre niveaux de simplification. Nous présentons en détail ce corpus et étudions les différentes transformations caractérisant le passage d’un niveau de simplification à l’autre sur un sous-ensemble de textes, en nous intéressant plus particulièrement aux transformations syntaxiques.

pdf bib
La désambiguisation des abréviations du domaine médical (Disambiguation of abbreviations from the medical domain)
Anaïs Koptient

Les abréviations, tout en étant répandues dans la langue, ont une sémantique assez opaque car seulement les premières lettres sont transparentes. Cela peut donc empêcher la compréhension des abréviations, et des textes qui les contiennent, par les locuteurs. De plus, certaines abréviations sont ambiguës en ayant plusieurs sens possibles, ce qui augmente la difficulté de leur compréhension. Nous proposons de travailler avec les abréviations de la langue médicale dans un cadre lié à la simplification automatique de textes. Dans le processus de simplification, il faut en effet choisir la forme étendue des abréviations qui soit correcte pour un contexte donné. Nous proposons de traiter la désambiguïsation d’abréviations comme un problème de catégorisation supervisée. Les descripteurs sont construits à partir des contextes lexical et syntaxique des abréviations. L’entraînement est effectué sur les phrases qui contiennent les formes étendues des abréviations. Le test est effectué sur un corpus construit manuellement, où les bons sens des abréviations ont été définis selon les contextes. Notre approche montre une F-mesure moyenne de 0,888 sur le corpus d’entraînement en validation croisée et 0,773 sur le corpus de test.

pdf bib
Apprentissage de plongements de mots sur des corpus en langue de spécialité : une étude d’impact (Learning word embeddings on domain specific corpora : an impact study )
Valentin Pelloin | Thibault Prouteau

Les méthodes d’apprentissage de plongements lexicaux constituent désormais l’état de l’art pour la représentation du vocabulaire et des documents sous forme de vecteurs dans de nombreuses tâches de Traitement Automatique du Langage Naturel (TALN). Dans ce travail, nous considérons l’apprentissage et l’usage de plongements lexicaux dans le cadre de corpus en langue de spécialité de petite taille. En particulier, nous souhaitons savoir si dans ce cadre, il est préférable d’utiliser des plongements préappris sur des corpus très volumineux tels Wikipédia ou bien s’il est préférable d’apprendre des plongements sur ces corpus en langue de spécialité. Pour répondre à cette question, nous considérons deux corpus en langue de spécialité : O HSUMED issu du domaine médical, et un corpus de documentation technique, propriété de SNCF. Après avoir introduit ces corpus et évalué leur spécificité, nous définissons une tâche de classification. Pour cette tâche, nous choisissons d’utiliser en entrée d’un classifieur neuronal des représentations des documents qui sont soit basées sur des plongements appris sur les corpus de spécialité, soit sur des plongements appris sur Wikipédia. Notre analyse montre que les plongements appris sur Wikipédia fournissent de très bons résultats. Ceux-ci peuvent être utilisés comme une référence fiable, même si dans le cas d’O HSUMED, il vaut mieux apprendre des plongements sur ce même corpus. La discussion des résultats se fait en interrogeant les spécificités des deux corpus, mais ne permet pas d’établir clairement dans quels cas apprendre des plongements spécifiques au corpus.

pdf bib
Représentation vectorielle de paires de verbes pour la prédiction de relations lexicales (Verb-pairs embeddings for discourse relation prediction)
Etienne Rigaud

Dans cet article, nous proposons un modèle de représentations vectorielles de paire de mots, obtenues à partir d’une adaptation du modèle Skip-gram de Word2vec. Ce modèle est utilisé pour générer des vecteurs de paires de verbes, entraînées sur le corpus de textes anglais Ukwac. Les vecteurs sont évalués sur les données ConceptNet & EACL, sur une tâche de classification de relations lexicales. Nous comparons les résultats obtenus avec les vecteurs paires à des modèles utilisant des vecteurs mots, et testons l’évaluation avec des verbes dans leur forme originale et dans leur forme lemmatisée. Enfin, nous présentons des expériences où ces vecteurs paires sont utilisés sur une tâche d’identification de relation discursive entre deux segments de texte. Nos résultats sur le corpus anglais Penn Discourse Treebank, démontrent l’importance de l’information verbale pour la tâche, et la complémentarité de ces vecteurs paires avec les connecteurs discursifs des relations.

pdf bib
TTS voice corpus reduction for audio-book generation
Meysam Shamsi

Nowadays, with emerging new voice corpora, voice corpus reduction in expressive TTS becomes more important. In this study a spitting greedy approach is investigated to remove utterances. In the first step by comparing five objective measures, the TTS global cost has been found as the best available metric for approximation of perceptual quality. The greedy algorithm employs this measure to evaluate the candidates in each step and the synthetic quality resulted by its solution. It turned out that reducing voice corpus size until a certain length (1 hour in our experiment) could not degrade the synthetic quality. By modifying the original greedy algorithm, its computation time is reduced to a reasonable duration. Two perceptual tests have been run to compare this greedy method and the random strategy for voice corpus reduction. They revealed that there is no superiority of using the proposed greedy approach for corpus reduction.

pdf bib
Exploiter des modèles de langue pour évaluer des sorties de logiciels d’OCR pour des documents français du XVIIe siècle ()
Jean-Baptiste Tanguy

Pour comparer deux sorties de logiciels d’OCR, le Character Error Rate (ou, CER) est fréquemment utilisé. Moyennant l’existence d’une transcription de référence de qualité pour certains documents du corpus, le CER calcule le taux d’erreurs de ces pièces et permet ensuite de sélectionner le logiciel d’OCR le plus adapté. Toutefois, ces transcriptions sont très coûteuses à produire et peuvent freiner certaines études, même prospectives. Nous explorons l’exploitation des modèles de langue en agrégeant selon différentes méthodes les probabilités offertes par ceux-ci pour estimer la qualité d’une sortie d’OCR. L’indice de corrélation Pearson est ici utilisé pour comprendre dans quelle mesure ces estimations issues de modèles de langue co-varient avec le CER, mesure de référence.

up

bib (full) Actes de la 6e conférence conjointe Journées d'Études sur la Parole (JEP, 33e édition), Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN, 27e édition), Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RÉCITAL, 22e édition). Volume 4 : Démonstrations et résumés d'articles internationaux

pdf bib
Actes de la 6e conférence conjointe Journées d'Études sur la Parole (JEP, 33e édition), Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN, 27e édition), Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RÉCITAL, 22e édition). Volume 4 : Démonstrations et résumés d'articles internationaux
Christophe Benzitoun | Chloé Braud | Laurine Huber | David Langlois | Slim Ouni | Sylvain Pogodalla | Stéphane Schneider

pdf bib
Démo de AMALD-serveur et AMALD-corpus, dédiés à l’analyse morphologique de l’allemand (Demonstration of AMALD-serveur and AMALD-corpus, dedicated to the morphological analysis of German)
Christian Boitet | Vincent Berment | Jean-Philippe Guilbaud | Claire Lemaire

Le projet AMALDarium vise à offrir sur la plateforme lingwarium.org (1) un service d’analyse morphologique de l’allemand (AMALD-serveur), à grande couverture et de haute qualité, traitant la flexion, la dérivation et la composition, ainsi que les verbes à particule séparable séparée (ou agglutinée), (2) un corpus de référence de haute qualité donnant tous les résultats possibles de l’analyse morphologique, avant filtrage par une méthode statistique ou syntaxique, et (3) une plateforme (AMALD-éval) permettant d’organiser des évaluations comparatives, dans la perspective d’améliorer les performances d’algorithmes d’apprentissage en morphologie. Nous présentons ici une démonstration en ligne seulement de AMALD-serveur et AMALD-corpus. Le corpus est un sous-ensemble anonymisé et vérifié d’un corpus en allemand formé de textes sur le cancer du sein, contenant de nombreux mots composés techniques.

pdf bib
Générateur de dictionnaires au format Android pour les langues peu dotées (Dictionary App Generator for Less Resourced Languages)
Rémy Bonnet | Guillaume Segerer

Nous présentons un outil informatique en source libre permettant, à partir d’un dictionnaire sous format électronique de générer une application Android. L’objectif est de tirer profit de l’augmentation spectaculaire des utilisateurs de mobiles multifonctions dans de nombreuses régions du monde, notamment en Afrique, pour permettre aux locuteurs de langues moins dotées de bénéficier de dictionnaires de bonne qualité, faciles à utiliser et de s’impliquer dans la collecte de données. Cet outil est conçu pour être compatible avec les principaux formats lexicographiques.

pdf bib
Désidentification de données texte produites dans un cadre de relation client (De-identification of customer relationship text data )
Guillaume Dubuisson Duplessis | Elliot Bartholme | Sofiane Kerroua | Mathilde Poulain | Ahès Roulier | Anne-Laure Guénet

Cette démonstration présente une solution performante de désidentification de données texte selon 13 types d’entités nommées et entraînée sur des données issues de la relation client.

pdf bib
Analyse sémantique de transcriptions automatiques d’appels téléphoniques en français (Semantic analysis of automatic phone call transcriptions in French)
Emmanuelle Dusserre | Ruslan Kalitvianski | Mathieu Ruhlmann | Muntsa Padró

Dans cet article, nous présentons la mise en œuvre d’une chaîne de traitement sémantique complète dédiée aux conversations audio issues de centres d’appel téléphoniques, depuis la phase de transcription automatique jusqu’à l’exploitation des résultats, en passant par l’étape d’analyse sémantique des énoncés. Nous décrivons ici le fonctionnement des différentes analyses que notre équipe développe, ainsi que la plateforme interactive permettant de restituer les résultats agrégés de toutes les conversations analysées.

pdf bib
Muzeeglot : annotation multilingue et multi-sources d’entités musicales à partir de représentations de genres musicaux (Muzeeglot : cross-lingual multi-source music item annotation from music genre embeddings)
Elena V. Epure | Guillaume Salha | Félix Voituret | Marion Baranes | Romain Hennequin

Au sein de cette démonstration, nous présentons Muzeeglot, une interface web permettant de visualiser des espaces de représentations de genres musicaux provenant de sources variées et de langues différentes. Nous montrons l’efficacité de notre système à prédire automatiquement les genres correspondant à une entité musicale (titre, artiste, album...) selon une certaine source ou langue, étant données des annotations provenant de sources ou de langues différentes.

pdf bib
FlexEval, création de sites web légers pour des campagnes de tests perceptifs multimédias (FlexEval, creation of light websites for multimedia perceptual test campaigns)
Cédric Fayet | Alexis Blond | Grégoire Coulombel | Claude Simon | Damien Lolive | Gwénolé Lecorvé | Jonathan Chevelu | Sébastien Le Maguer

Nous présentons FlexEval, un outil de conception et déploiement de tests perceptifs multimédias sous la forme d’un site web léger. S’appuyant sur des technologies standards et ouvertes du web, notamment le framework Flask, FlexEval offre une grande souplesse de conception, des gages de pérennité, ainsi que le support de communautés actives d’utilisateurs. L’application est disponible en open-source via le dépôt Git https://gitlab.inria.fr/expression/tools/flexeval.

pdf bib
Vers une analyse automatique de la perception relative à un lieu (Towards an Automatic Analysis of Place Perception)
Hélène Flamein | Iris Eshkol-Taravella

Le travail présenté s’intéresse à la perception qu’ont les habitants de leur ville en se fondant sur un corpus de conversations orales spontanées. La chaîne de traitement conditionnant l’analyse de la perception se décompose en trois étapes : la détection des noms de lieux, l’analyse de la perception identifiée et la visualisation cartographique des informations extraites.

pdf bib
Un prototype en ligne pour la prédiction du niveau de compétence en anglais des productions écrites (A prototype for web-based prediction of English proficiency levels in writings)
Thomas Gaillat | Nicolas Ballier | Annanda Sousa | Manon Bouyé | Andrew Simpkin | Bernardo Stearns | Manel Zarrouk

Cet article décrit un prototype axé sur la prédiction du niveau de compétence des apprenants de l’anglais. Le système repose sur un modèle d’apprentissage supervisé, couplé à une interface web.

pdf bib
LEX : un jeu avec finalité d’acquisition de ressources lexicales (LEX : a game with the purpose of lexical resource acquisition)
Asheesh Gulati

LEX est un jeu avec un but développé dans l’optique d’explorer plus avant les éléments et principes de la conception de jeux tels qu’ils sont pratiqués dans l’industrie vidéoludique, pour les mettre au service de la conception de jeux sérieux. Le premier prototype repose sur un mode bac à sable pour faire appel à la créativité du joueur et renforcer l’immersion ludique.

pdf bib
SkiF Maker : un processus de classement du meilleur talent par rapport à une offre de mission (SkiF Maker : a process for ranking the best talent in relation to an assignment offer)
Jihen Karoui | Kamilia Hafid | Stéphane Pezeril

SkiF Maker présente une solution innovatrice pour toute entreprise de services numériques (ESN) visant à améliorer son processus de recrutement de talents, la gestion des compétences de ses ressources humaines et la satisfaction des besoins de ses clients. Cet outil offre aux ESN un gain considérable en terme de temps de travail et leur évite un travail manuel souvent laborieux et non plaisant.

pdf bib
Iagotchi : vers un agent conversationnel artistique (Iagotchi : Towards an Artistic Conversational Agent )
Frejus Laleye | Gaël de Chalendar | Léopold Frey | Rocio Berenguer

Cet article décrit Iagotchi, un personnage virtuel philosophique et artistique qui apprend et développe des connaissances à partir de ses interactions avec l’humain. Iagotchi se présente à la fois comme un apprenant et un expert avec comme objectifs principaux (1) d’accompagner l’homme dans ses questionnements, (2) de lui fournir des réponses pertinentes sur la base de ses requêtes et (3) de générer des textes poétiques cohérents. Dans ce travail, nous décrivons l’architecture du système de Iagotchi et les composants clés tels que le moteur de conversation, le gestionnaire de sujets et le générateur de poésies.

pdf bib
Bien choisir son outil d’extraction de contenu à partir du Web (Choosing the appropriate tool for Web Content Extraction )
Gaël Lejeune | Adrien Barbaresi

Nous proposons une démonstration sur l’extraction de contenu textuel dans des pages web ainsi que son évaluation. Nous nous concentrons sur les pages web contenant du texte (articles de presse, magazines en ligne et blogs) et montrons que les textes peuvent varier grandement selon différentes dimensions : diachronique, géographique et typologique. Dès lors, les outils et mesures d’évaluation correspondantes sont sujettes à caution : les indicateurs communément utilisés et censés présider au choix de l’outil approprié par les utilisateurs finaux sont à la fois imprécis et difficiles à interpréter.

pdf bib
Conception d’un système de détection d’intention pour un moteur de recherche sur Internet (Designing a User Intention Detection system for a Web Search Engine)
Estelle Maudet | Christophe Servan

Dans les moteurs de recherche sur Internet, l’une des tâches les plus importantes vise à identifier l’intention de l’utilisateur. Cet article présente notre étude pour proposer un nouveau système de détection d’intention pour le moteur de recherche sur Internet Qwant. Des logs de clic au système de détection d’intention, l’ensemble du processus est expliqué, y compris les contraintes industrielles qui ont dû être prises en compte. Une analyse manuelle des données groupées a d’abord été appliquée sur les journaux afin de mieux comprendre les objectifs de l’utilisateur et de choisir les catégories d’intention pertinentes. Lorsque la recherche satisfait aux contraintes industrielles, il faut faire des choix architecturaux et faire des concessions. Cet article explique les contraintes et les résultats obtenus pour ce nouveau système en ligne.

pdf bib
Projet AMIS : résumé et traduction automatique de vidéos (AMIS project : automatic summarization and translation of videos)
Mohamed Amine Menacer | Dominique Fohr | Denis Jouvet | Karima Abidi | David Langlois | Kamel Smaïli

La démonstration de résumé et de traduction automatique de vidéos résulte de nos travaux dans le projet AMIS. L’objectif du projet était d’aider un voyageur à comprendre les nouvelles dans un pays étranger. Pour cela, le projet propose de résumer et traduire automatiquement une vidéo en langue étrangère (ici, l’arabe). Un autre objectif du projet était aussi de comparer les opinions et sentiments exprimés dans plusieurs vidéos comparables. La démonstration porte sur l’aspect résumé, transcription et traduction. Les exemples montrés permettront de comprendre et mesurer qualitativement les résultats du projet.

pdf bib
La résolution d’anaphores au-delà de la frontière de la phrase (The Anaphora Resolution Beyond Sentence Boundary)
Luka Nerima | Eric Wehrli

Cette démonstration présente une extension de nos outils d’analyse syntaxique et d’étiquetage morphosyntaxique qui prend en compte la résolution d’anaphores pronominales non seulement à l’intérieur d’une phrase, mais également si l’antécédent se trouve dans la phrase précédente. Autant l’analyseur que l’étiqueteur effectuant une analyse syntaxique complète des phrases, ces outils affichent également les fonctions grammaticales des constituants (sujet, objet direct, etc.) et les arguments des verbes. Une version de cette démonstration est disponible sur le Web.

pdf bib
Spiderlex et compagnie (Spiderlex & Co)
Sandrine Ollinger | Alain Polguère | Yannick Chudy | Bruno Gaume

Nous présentons l’instrument de navigation Spiderlex, mis au point pour permettre une exploration dynamique des Réseaux Lexicaux du Français et de l’Anglais (RL-fr et RL-en). Spiderlex est à la fois un outil de visualisation des données lexicales et un instrument de travail pour les lexicographes.

pdf bib
Utiliser les outils CORLI de conversion TEI pour l’analyse de corpus de langage oral (The CORLI consortium develops tools to facilitate sharing, interrogation, and reusing of spoken language corpora)
Christophe Parisse | Loïc Liégeois

Le consortium CORLI développe des outils pour faciliter le dépôt, l’interrogation et la réutilisation des corpus oraux. Ces outils libres et open source sont basés sur la TEI comme format commun de partage. Nous présenterons deux outils différents : un outil pour la saisie et l’édition de fichiers de métadonnées et un outil permettant d’intégrer et d’utiliser des corpus de différentes sources de données transcrits dans différents logiciels.

pdf bib
Vers un corpus optimal pour la fouille de textes : stratégie de constitution de corpus spécialisés à partir d’ISTEX (Towards an optimal corpus for text mining: specialized corpus building strategy from ISTEX)
Camille de Salabert | Sabine Barreaux

Préalable indispensable à de nombreuses activités de TAL et de fouille de textes, l’élaboration d’un corpus peut nécessiter plusieurs phases de traitement pour améliorer sa qualité et ainsi obtenir les meilleurs résultats d’analyse automatique. Les post-traitements appliqués à un tel corpus, notamment pour garantir la pertinence de son contenu et l’homogénéité de son format, pourront s’avérer d’autant plus coûteux et fastidieux que la construction du corpus de travail aura été imprécise. Cette démonstration se proposera de tirer parti de la plateforme ISTEX et de ses services associés pour constituer, au travers d’un cycle itératif, un corpus homogène de publications scientifiquement pertinentes pour une utilisation simplifiée par des outils de fouille.

pdf bib
Analyse sémantique robuste par apprentissage antagoniste pour la généralisation de domaine (Robust Semantic Parsing with Adversarial Learning for Domain Generalization )
Gabriel Marzinotto | Géraldine Damnati | Frédéric Béchet | Benoît Favre

Nous présentons des résumés en français et en anglais de l’article (Marzinotto et al., 2019) présenté à la conférence North American Chapter of the Association for Computational Linguistics : Human Language Technologies en 2019.

up

bib (full) Actes de la 6e conférence conjointe Journées d'Études sur la Parole (JEP, 33e édition), Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN, 27e édition), Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RÉCITAL, 22e édition). Atelier DÉfi Fouille de Textes

pdf bib
Actes de la 6e conférence conjointe Journées d'Études sur la Parole (JEP, 33e édition), Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN, 27e édition), Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RÉCITAL, 22e édition). Atelier DÉfi Fouille de Textes
Rémi Cardon | Natalia Grabar | Cyril Grouin | Thierry Hamon

pdf bib
Présentation de la campagne d’évaluation DEFT 2020 : similarité textuelle en domaine ouvert et extraction d’information précise dans des cas cliniques (Presentation of the DEFT 2020 Challenge : open domain textual similarity and precise information extraction from clinical cases )
Rémi Cardon | Natalia Grabar | Cyril Grouin | Thierry Hamon

L’édition 2020 du défi fouille de texte (DEFT) a proposé deux tâches autour de la similarité textuelle et une tâche d’extraction d’information. La première tâche vise à identifier le degré de similarité entre paires de phrases sur une échelle de 0 (le moins similaire) à 5 (le plus similaire). Les résultats varient de 0,65 à 0,82 d’EDRM. La deuxième tâche consiste à déterminer la phrase la plus proche d’une phrase source parmi trois phrases cibles fournies, avec des résultats très élevés, variant de 0,94 à 0,99 de précision. Ces deux tâches reposent sur un corpus du domaine général et de santé. La troisième tâche propose d’extraire dix catégories d’informations du domaine médical depuis le corpus de cas cliniques de DEFT 2019. Les résultats varient de 0,07 à 0,66 de F-mesure globale pour la sous-tâche des pathologies et signes ou symptômes, et de 0,14 à 0,76 pour la sous-tâche sur huit catégories médicales. Les méthodes utilisées reposent sur des CRF et des réseaux de neurones.

pdf bib
Calcul de similarité entre phrases : quelles mesures et quels descripteurs ? (Sentence Similarity : a study on similarity metrics with words and character strings )
Davide Buscaldi | Ghazi Felhi | Dhaou Ghoul | Joseph Le Roux | Gaël Lejeune | Xudong Zhang

Cet article présente notre participation à l’édition 2020 du Défi Fouille de Textes DEFT 2020 et plus précisément aux deux tâches ayant trait à la similarité entre phrases. Dans notre travail nous nous sommes intéressé à deux questions : celle du choix de la mesure du similarité d’une part et celle du choix des opérandes sur lesquelles se porte la mesure de similarité. Nous avons notamment étudié la question de savoir s’il fallait utiliser des mots ou des chaînes de caractères (mots ou non-mots). Nous montrons d’une part que la similarité de Bray-Curtis peut être plus efficace et surtout plus stable que la similarité cosinus et d’autre part que le calcul de similarité sur des chaînes de caractères est plus efficace que le même calcul sur des mots.

pdf bib
Participation d’EDF R&D à DEFT 2020 (This paper describes the participation of EDF R&D at DEFT 2020 evaluation campaign)
Danrun Cao | Alexandra Benamar | Manel Boumghar | Meryl Bothua | Lydia Ould Ouali | Philippe Suignard

Ce papier décrit la participation d’EDF R&D à la campagne d’évaluation DEFT 2020. Notre équipe a participé aux trois tâchés proposées : deux tâches sur le calcul de similarité sémantique entre phrases et une tâche sur l’extraction d’information fine autour d’une douzaine de catégories. Aucune donnée supplémentaire, autre que les données d’apprentissage, n’a été utilisée. Notre équipe obtient des scores au-dessus de la moyenne pour les tâches 1 et 2 et se classe 2e sur la tâche 1. Les méthodes proposées sont facilement transposables à d’autres cas d’application de détection de similarité qui peuvent concerner plusieurs entités du groupe EDF. Notre participation à la tâche 3 nous a permis de tester les avantages et limites de l’outil SpaCy sur l’extraction d’information.

pdf bib
Contextualized French Language Models for Biomedical Named Entity Recognition
Jenny Copara | Julien Knafou | Nona Naderi | Claudia Moro | Patrick Ruch | Douglas Teodoro

Named entity recognition (NER) is key for biomedical applications as it allows knowledge discovery in free text data. As entities are semantic phrases, their meaning is conditioned to the context to avoid ambiguity. In this work, we explore contextualized language models for NER in French biomedical text as part of the Défi Fouille de Textes challenge. Our best approach achieved an F1 -measure of 66% for symptoms and signs, and pathology categories, being top 1 for subtask 1. For anatomy, dose, exam, mode, moment, substance, treatment, and value categories, it achieved an F1 -measure of 75% (subtask 2). If considered all categories, our model achieved the best result in the challenge, with an F1 -measure of 72%. The use of an ensemble of neural language models proved to be very effective, improving a CRF baseline by up to 28% and a single specialised language model by 4%.

pdf bib
Approche supervisée de calcul de similarité sémantique entre paires de phrases (Supervised approach to compute semantic similarity between sentence pairs)
Khadim Dramé | Gorgoumack Sambe | Ibrahima Diop | Lamine Faty

Ce papier décrit les méthodes que nous avons développées pour participer aux tâches 1 et 2 de l’édition 2020 du défi fouille de textes (DEFT 2020). Pour la première tâche, qui s’intéresse au calcul de scores de similarité sémantique entre paires de phrases, sur une échelle de 0 à 5, une approche supervisée où chaque paire de phrases est représentée par un ensemble d’attributs a été proposée. Des algorithmes classiques d’apprentissage automatique sont ensuite utilisés pour entrainer les modèles. Différentes mesures de similarité textuelle sont explorées et les plus pertinentes sont combinées pour supporter nos méthodes. Différentes combinaisons ont été testées et évaluées sur les données de test du DEFT 2020. Notre meilleur système qui s’appuie sur un modèle Random Forest a obtenu les meilleures performances sur la première tâche avec une EDRM de 0,8216.

pdf bib
DEFT 2020 - Extraction d’information fine dans les données cliniques : terminologies spécialisées et graphes de connaissance (Fine-grained Information Extraction in Clinical Data : Dedicated Terminologies and Knowledge Graphs )
Thomas Lemaitre | Camille Gosset | Mathieu Lafourcade | Namrata Patel | Guilhem Mayoral

Nous présentons dans cet article notre approche à base de règles conçue pour répondre à la tâche 3 de la campagne d’évaluation DEFT 2020. Selon le type d’information à extraire, nous construisons (1) une terminologie spécialisée à partir de ressources médicales et (2) un graphe orienté basé sur les informations extraites de la base de connaissances généraliste et de grande taille - JeuxDeMots.

pdf bib
DOING@DEFT : cascade de CRF pour l’annotation d’entités cliniques imbriquées (DOING@DEFT : cascade of CRF for the annotation of nested clinical entities)
Anne-Lyse Minard | Andréane Roques | Nicolas Hiot | Mirian Halfeld Ferrari Alves | Agata Savary

Cet article présente le système développé par l’équipe DOING pour la campagne d’évaluation DEFT 2020 portant sur la similarité sémantique et l’extraction d’information fine. L’équipe a participé uniquement à la tâche 3 : “extraction d’information”. Nous avons utilisé une cascade de CRF pour annoter les différentes informations à repérer. Nous nous sommes concentrés sur la question de l’imbrication des entités et de la pertinence d’un type d’entité pour apprendre à reconnaître un autre. Nous avons également testé l’utilisation d’une ressource externe, MedDRA, pour améliorer les performances du système et d’un pipeline plus complexe mais ne gérant pas l’imbrication des entités. Nous avons soumis 3 runs et nous obtenons en moyenne sur toutes les classes des F-mesures de 0,64, 0,65 et 0,61.

pdf bib
Extraction d’information de spécialité avec un système commercial générique (Extracting Medical Information with an Off-the-shelf Software Product)
Clothilde Royan | Jean-Marc Langé | Zied Abidi

Nous avons participé à la tâche 3 du Défi Fouille de texte 2020, dédiée à l’extraction d’information de spécialité, dans le but de tester notre produit commercial d’extraction d’information, Watson Knowledge Studio (WKS), face à des équipes académiques et industrielles. Outre la quantité réduite de données d’apprentissage, la nature des annotations des corpus de référence posait des problèmes d’adaptation à notre produit. Aussi avons-nous dû modifier le schéma d’annotation du corpus d’apprentissage, exécuter l’apprentissage, puis appliquer des règles aux résultats obtenus afin d’obtenir des annotations conformes au schéma initial. Nous avons également appliqué des dictionnaires de spécialité (anatomie, pathologie, etc.) pour injecter de la connaissance du domaine et renforcer les modèles d’apprentissage automatique. Au final, nos résultats lors de la phase de test se situent dans la moyenne de l’ensemble des équipes, avec des F-mesures de 0,43 pour la sous-tâche 1 et 0,63 pour la sous-tâche 2.

pdf bib
DEFT 2020 : détection de similarité entre phrases et extraction d’information (DEFT 2020 : sentence similarity detection and information retrieval )
Mike Tapi Nzali

Ce papier décrit la participation de Reezocar à la campagne d’évaluation DEFT 2020. Cette seizième édition du challenge a porté sur le calcul de similarité entre phrases et l’extraction d’information fine autour d’une douzaine de catégories dans des textes rédigés en Français. Le challenge propose trois tâches : (i) la première concerne l’identification du degré de similarité entre paires de phrases ; (ii) la deuxième concerne l’identification des phrases parallèles possibles pour une phrase source et (iii) la troisième concerne l’extraction d’information. Nous avons utilisé des méthodes d’apprentissage automatique pour effectuer ces tâches et avons obtenu des résultats satisfaisants sur l’ensemble des tâches.

pdf bib
Similarité sémantique entre phrases : apprentissage par transfert interlingue (Semantic Sentence Similarity : Multilingual Transfer Learning)
Charles Teissèdre | Thiziri Belkacem | Maxime Arens

Dans cet article, nous décrivons une approche exploratoire pour entraîner des modèles de langue et résoudre des tâches d’appariement entre phrases issues de corpus en français et relevant du domaine médical. Nous montrons que, dans un contexte où les données d’entraînement sont en nombre restreint, il peut être intéressant d’opérer un apprentissage par transfert, d’une langue dont nous disposons de plus de ressources pour l’entraînement, vers une langue cible moins dotée de données d’entraînement (le français dans notre cas). Les résultats de nos expérimentations montrent que les modèles de langue multilingues sont capables de transférer des représentations d’une langue à l’autre de façon efficace pour résoudre des tâches de similarité sémantique telles que celles proposées dans le cadre de l’édition 2020 du Défi fouille de texte (DEFT).

pdf bib
Participation de l’équipe du LIMICS à DEFT 2020 (Participation of team LIMICS in the DEFT 2020 challenge )
Perceval Wajsbürt | Yoann Taillé | Guillaume Lainé | Xavier Tannier

Nous présentons dans cet article les méthodes conçues et les résultats obtenus lors de notre participation à la tâche 3 de la campagne d’évaluation DEFT 2020, consistant en la reconnaissance d’entités nommées du domaine médical. Nous proposons deux modèles différents permettant de prendre en compte les entités imbriquées, qui représentent une des difficultés du jeu de données proposées, et présentons les résultats obtenus. Notre meilleur run obtient la meilleure performance parmi les participants, sur l’une des deux sous-tâches du défi.

up

bib (full) Actes de la 6e conférence conjointe Journées d'Études sur la Parole (JEP, 33e édition), Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN, 27e édition), Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RÉCITAL, 22e édition). 2e atelier Éthique et TRaitemeNt Automatique des Langues (ETeRNAL)

pdf bib
Actes de la 6e conférence conjointe Journées d'Études sur la Parole (JEP, 33e édition), Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN, 27e édition), Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RÉCITAL, 22e édition). 2e atelier Éthique et TRaitemeNt Automatique des Langues (ETeRNAL)
Gilles Adda | Maxime Amblard | Karën Fort

pdf bib
Pratiques d’évaluation en ASR et biais de performance (Evaluation methodology in ASR and performance bias)
Mahault Garnerin | Solange Rossato | Laurent Besacier

Nous proposons une réflexion sur les pratiques d’évaluation des systèmes de reconnaissance automatique de la parole (ASR). Après avoir défini la notion de discrimination d’un point de vue légal et la notion d’équité dans les systèmes d’intelligence artificielle, nous nous intéressons aux pratiques actuelles lors des grandes campagnes d’évaluation. Nous observons que la variabilité de la parole et plus particulièrement celle de l’individu n’est pas prise en compte dans les protocoles d’évaluation actuels rendant impossible l’étude de biais potentiels dans les systèmes.

pdf bib
Comment arpenter sans mètre : les scores de résolution de chaînes de coréférences sont-ils des métriques ? (Do the standard scores of evaluation of coreference resolution constitute metrics ?)
Adam Lion-Bouton | Loïc Grobol | Jean-Yves Antoine | Sylvie Billot | Anaïs Lefeuvre-Halftermeyer

Cet article présente un travail qui consiste à étudier si les scores les plus utilisés pour l’évaluation de la résolution des coréférences constituent des métriques de similarité normalisées. En adoptant une démarche purement expérimentale, nous avons vérifié si les scores MUC, B3 , CEAF, BLANC, LEA et le meta-score CoNLL respectent les bonnes propriétés qui définissent une telle métrique. Notre étude montre que seul le score CEAFm est potentiellement une métrique de similarité normalisée.

pdf bib
Que recèlent les données textuelles issues du web ? (What do text data from the Web have to hide ?)
Adrien Barbaresi | Gaël Lejeune

La collecte et l’usage opportunistes de données textuelles tirées du web sont sujets à une série de problèmes éthiques, méthodologiques et épistémologiques qui méritent l’attention de la communauté scientifique. Nous présentons des études empiriques de leur impact en linguistique et TAL centrées sur la forme (méthodes d’extraction des données) ainsi que sur le fond (contenu des corpus).

pdf bib
Répliquer et étendre pour l’alsacien “Étiquetage en parties du discours de langues peu dotées par spécialisation des plongements lexicaux” (Replicating and extending for Alsatian : “POS tagging for low-resource languages by adapting word embeddings”)
Alice Millour | Karën Fort | Pierre Magistry

Nous présentons ici les résultats d’un travail de réplication et d’extension pour l’alsacien d’une expérience concernant l’étiquetage en parties du discours de langues peu dotées par spécialisation des plongements lexicaux (Magistry et al., 2018). Ce travail a été réalisé en étroite collaboration avec les auteurs de l’article d’origine. Cette interaction riche nous a permis de mettre au jour les éléments manquants dans la présentation de l’expérience, de les compléter, et d’étendre la recherche à la robustesse à la variation.

pdf bib
1990-2020 : retours sur 30 ans d’échanges autour de l’identification de voix en milieu judiciaire (1990-2020: A look back at 30 years of discussions on voice identification in the judicial system)
Jean-Francois Bonastre

Des enregistrements de voix se trouvent de plus en plus souvent au cœur d’affaires judiciaires importantes, notamment de par l’essor de la téléphonie mobile. La justice demande à ce que des expertises en identification de voix soient réalisées alors que dans le même temps, la pertinence scientifique de telles expertises est fortement mise en cause par les scientifiques. Ainsi, dès 1990, les chercheurs en communication parlée réunis dans le GFCP, devenu depuis AFCP, ont voté une motion affirmant que « l’identification d’un individu par sa voix est à l’heure actuelle un problème à sa connaissance non résolu ». Cette motion est toujours en vigueur, après avoir été réaffirmée en 1997 et renforcée par une pétition en 2002. Malgré cela, des expertises judiciaires en identification de voix sont réalisées en France chaque année. Cet article revient sur les actions menées par le GFCP et l’AFCP depuis la motion initiale jusqu’aux actions contemporaines. Il se propose d’évaluer les répercussions de ces actions, tant au niveau de la Justice qu’au niveau académique.