Fabienne Venant


2010

pdf bib
Meaning Representation: From Continuity to Discreteness
Fabienne Venant
Proceedings of the Seventh International Conference on Language Resources and Evaluation (LREC'10)

This paper presents a geometric approach to meaning representation within the framework of continuous mathematics. Meaning representation is a central issue in Natural Language Processing, in particular for tasks like word sense disambiguation or information extraction. We want here to discuss the relevance of using continuous models in semantics. We don’t want to argue the continuous or discrete nature of lexical meaning. We use continuity as a tool to access and manipulate lexical meaning. Following Victorri (1994), we assume that continuity or discreteness are not properties of phenomena but characterizations of theories upon phenomena. We briefly describe our theoretical framework, the dynamical construction of meaning (Victorri and Fuchs, 1996), then present the way we automatically build continuous semantic spaces from a graph of synonymy and discuss their relevance and utility. We also think that discreteness and continuity can collaborate. We show here how we can complete our geometric representations with informations from discrete descriptions of meaning.

2009

pdf bib
Grouping Synonyms by Definitions
Ingrid Falk | Claire Gardent | Evelyne Jacquey | Fabienne Venant
Proceedings of the International Conference RANLP-2009

pdf bib
Sens, synonymes et définitions
Ingrid Falk | Claire Gardent | Évelyne Jacquey | Fabienne Venant
Actes de la 16ème conférence sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles. Articles longs

Cet article décrit une méthodologie visant la réalisation d’une ressource sémantique en français centrée sur la synonymie. De manière complémentaire aux travaux existants, la méthode proposée n’a pas seulement pour objectif d’établir des liens de synonymie entre lexèmes, mais également d’apparier les sens possibles d’un lexème avec les ensembles de synonymes appropriés. En pratique, les sens possibles des lexèmes proviennent des définitions du TLFi et les synonymes de cinq dictionnaires accessibles à l’ATILF. Pour évaluer la méthode d’appariement entre sens d’un lexème et ensemble de synonymes, une ressource de référence a été réalisée pour 27 verbes du français par quatre lexicographes qui ont spécifié manuellement l’association entre verbe, sens (définition TLFi) et ensemble de synonymes. Relativement à ce standard étalon, la méthode d’appariement affiche une F-mesure de 0.706 lorsque l’ensemble des paramètres est pris en compte, notamment la distinction pronominal / non-pronominal pour les verbes du français et de 0.602 sans cette distinction.

2008

pdf bib
Semantic Visualization and Meaning Computation
Fabienne Venant
Coling 2008: Companion volume: Demonstrations

2007

pdf bib
Utiliser des classes de sélection distributionnelle pour désambiguïser les adjectifs
Fabienne Venant
Actes de la 14ème conférence sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles. Articles longs

La désambiguïsation lexicale présente un intérêt considérable pour un nombre important d’applications, en traitement automatique des langues comme en recherche d’information. Nous proposons un modèle d’un genre nouveau, fondé sur la théorie de la construction dynamique du sens (Victorri et Fuchs, 1996). Ce modèle donne une place centrale à la polysémie et propose une représentation géométrique du sens. Nous présentons ici une application de ce modèle à la désambiguïsation automatique des adjectifs. La méthode utilisée s’appuie sur une pré-désambiguïsation du nom régissant l’adjectif, par le biais de classes de sélection distributionnelle. Elle permet aussi de prendre en compte les positions relatives du nom et de l’adjectif (postpostion ou antéposition) dans le calcul du sens.

2005

pdf bib
Construction automatique de classes de sélection distributionnelle
Guillaume Jacquet | Fabienne Venant
Actes de la 12ème conférence sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles. Articles longs

Cette étude se place dans le cadre général de la désambiguïsation automatique du sens d’un Verbe dans un énoncé donné. Notre méthode de désambiguïsation prend en compte la construction du Verbe, c’est-à-dire l’influence des éléments lexicaux et syntaxiques présents dans l’énoncé (cotexte). Nous cherchons maintenant à finaliser cette méthode en tenant compte des caractéristiques sémantiques du cotexte. Pour ce faire nous associons au corpus un espace distributionnel continu dans lequel nous construisons et Visualisons des classes distributionnelles. La singularité de ces classes est qu’elles sont calculées à la Volée. Elles dépendent donc non seulement du corpus mais aussi du contexte étudié. Nous présentons ici notre méthode de calcul de classes ainsi que les premiers résultats obtenus.

2004

pdf bib
Géométriser le sens
Fabienne Venant
Actes de la 11ème conférence sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles. REncontres jeunes Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues

Les recherches en sémantique lexicale s’appuient de plus en plus sur des ressources électroniques de grande taille (dictionnaires informatisés, corpus, ontologies) à partir desquelles on peut obtenir diverses relations sémantiques entre unités lexicales. Ces relations sont naturellement modélisées par des graphes. Bien qu’ils décrivent des phénomènes lexicaux très différents, ces graphes ont en commun des caractéristiques bien particulières. On dit qu’ils sont de type petit monde. Nous voulons mener une étude théorique mathématique et informatique de la structure de ces graphes pour le lexique. Il s’agit de les géométriser afin de faire apparaître l’organisation du lexique, qui est implicitement encodée dans leur structure. Les outils mis en place sont testés sur le graphe du dictionnaire électronique des synonymes (www.crisco.unicaen.fr). Ils constituent une extension du logiciel Visusyn développé par Ploux et Victorri (1998).